GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 2 Décembre
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    UE: Merkel promet des réformes constructives à Cameron

    media Après Varsovie vendredi matin, David Cameron faisait étape à Berlin où il a rencontré Angela Merkel. REUTERS/Hannibal Hanschke

    Une tournée européenne pour arracher des réformes de l'Union européenne et tenter de justifier le maintien du Royaume Uni dans l'Union. C’est l’objectif poursuivi ce vendredi à Varsovie et Berlin par David Cameron. Le Premier ministre britannique a rencontré la chancelière allemande Angela Merkel, laquelle a promis des réformes constructives pour l’Europe.

    Avec notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux

    Angela Merkel s’est montrée constructive, convaincue de la nécessité pour l’Union européenne d’un vote positif au référendum britannique. Elle s’est montrée conciliante avec David Cameron. Discutons d’abord des contenus on parlera ensuite des moyens d’y parvenir, a-t-il dit en substance au Premier ministre britannique.

    Pour Berlin, la question de la nécessité ou non de modifier les traités se posera par la suite. « Là où il y a une volonté politique, il y a aussi des solutions. L'Europe l'a déjà prouvé à plusieurs reprises. Et dans ce cas aussi, nous souhaitons procéder suivant ce principe. Nous commençons donc les discussions sur le contenu et la question de savoir ce qu'il faut modifier pour atteindre les changements escomptés, faut-il pour cela modifier les traités. Ce sont des choses qu'on peut régler par la suite. Il est entendu que quand on est convaincu de la nécessité d'une réforme, on ne peut pas commencer par dire qu'il est exclu de modifier les traités », a déclaré la chancelière allemande.

    De son côté, David Cameron a répété son point de vue : rester au sein de l’Union européenne est le meilleur moyen de défendre les intérêts britanniques. Une réforme des traités est donc indispensable sur deux points : la libre circulation et les prestations sociales. Les positions sont donc encore diamétralement opposées. On ne fait que débuter les discussions, insiste à ce sujet-là la chancelière connue pour son pragmatisme.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.