GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Campagne électorale en Turquie: l’AKP célèbre la prise d’Istanbul

    media Les partisans du président turc Recep Tayyip Erdogan et de l'AKP, à Istanbul le 30 mai 2015 pour le 562e anniversaire de la conquête de Constantinople en 1453. REUTERS/Murad Sezer

    A une semaine du scrutin législatif du 7 juin prochain, qui s'annonce critique pour le Parti de la justice et du développement (AKP) qui gouverne la Turquie depuis 13 ans, deux grands meetings se sont tenus samedi 30 mai à Istanbul, non loin l'un de l'autre : celui du parti au pouvoir qui célébrait la conquête de 1453, et celui du parti pro-kurde HDP (Parti démocratique des peuples), qui pourrait menacer la majorité absolue du mouvement majoritaire. Plusieurs centaines de milliers de personnes ont participé à chacun des deux rendez-vous électoraux. Aucun incident à signaler.

    Avec notre correspondant à Istanbul,  Jérôme Bastion

    D'abord, les avions à réaction de la patrouille acrobatique de l'armée de l'air. Puis une lecture solennelle du Coran. Et enfin, la fanfare de l'Empire ottoman pour ouvrir le grand « show » emmené par le président Erdogan, le tout afin de rappeler que l'on fêtait samedi le 562e anniversaire de la conquête de Constantinople, ancien nom d'Istanbul, par l'Empire ottoman du sultan Mehmet II (29 mai 1453). Une célébration haute en couleurs et en références symboliques, tout à fait opportune pour mobiliser les électeurs en vue du scrutin du week-end prochain.

    « La conquête, c'est -si Dieu le veut- le 7 juin prochain ! », a lancé le président à la foule de ses partisans. Mais M. Erdogan a aussi des objectifs à plus long terme : « Avec l'aide de Dieu, en 2053, l'humanité assistera à une nouvelle célébration qui ouvrira les portes d'une nouvelle civilisation », imagine-t-il. En attendant, l'AKP doit tenter de conserver dans les urnes sa majorité absolue pour continuer à gouverner, ce que les sondages annoncent comme très incertain. Il semble en effet que M. Erdogan et ses amis font de moins en moins rêver les électeurs turcs.

    → À relire : Dangereuse campagne pour l’opposition pro-kurde en Turquie

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.