GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Tchétchénie: les locaux d’une ONG vandalisés

    media Des enfants jouent près d'un véhicule endommagé appartenant au Comité contre la torture, le 3 juin 2015, à Grozny. REUTERS/Stringer

    Les locaux du Comité contre la torture à Grozny ont été saccagés ce mercredi. Plusieurs personnes masquées ont escaladé le balcon pour pénétrer dans le bureau par la fenêtre, car la porte d’entrée est blindée depuis la dernière agression en décembre 2014. Le Comité contre la torture est l’une des dernières ONG présentes à Grozny.

    Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

    En décembre dernier déjà, suite à une attaque rebelle contre Grozny, les bureaux de l’ONG avaient été incendiés, après que le chef de la Tchétchénie eut accusé les ONG de complicité avec les terroristes. Les locaux étaient rénovés depuis peu. Malgré tout, comme l’explique Anton Ryjov, l’ONG veut continuer à travailler en Tchétchénie.

    « On ne va pas abandonner ceux que nous aidons dans leur dépôt de plainte, explique ce dernier. On va continuer. Sous quelle forme ? Cela va dépendre comment va se dérouler l’enquête. Nous espérons une réaction des pouvoirs fédéraux. Nous espérons que le président sera informé bientôt. Et en fonction de sa réaction, on verra. On peut continuer à travailler de différentes façons, peut-être à partir d’une autre région. Mais on ne va pas abandonner la quarantaine de dossiers que nous avons en cours à cause de ces ordures. »

    Pour l’instant, les autorités fédérales n’ont pas réagi. L’ONG note que le climat est devenu lourd en Tchétchénie depuis que l’affaire du mariage polygamique avec une mineur a attiré la presse internationale, et après la récente diffusion sur Internet d’un film sur les cotés sombres de la Tchétchénie produit par l’opposant Mikhael Kodorkovski.

    La mère d'une des personnes qui témoignait dans le film vient d’ailleurs d'être licenciée. Le témoin racontait comment il avait été torturé et attendait depuis 7 ans que justice soit faite. Et c'est le Comité contre la torture qui l'aidait dans ses démarches.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.