GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 26 Juin
Jeudi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Turquie: Angelina Jolie et Antonio Guterres auprès des réfugiés

    media L'ambassadrice de l'ONU ANgelina Jolie (gauche) et le Haut commissaire aux réfugiés Antonio Guterres (centre) ont rencontré le président turque Erdogan dans la ville de Midyat, le 20 juin 2015. REUTERS/Kayhan Ozer/Presidential Palace Press Office/Handout via

    A l'occasion de la journée mondiale des réfugiés qui avait lieu hier, samedi 20 juin, le Haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés Antonio Guteres a visité dans le sud-est de la Turquie, près de la frontière syrienne, un camp de réfugiés syriens et irakiens, et salué les efforts d'Ankara en matière d'accueil. Il était accompagné du président Erdogan, du président de la Coalition nationale syrienne Khaled Khodja et de l'ambassadrice de bonne volonté de l'ONU, Angelina Jolie.

    Avec notre correspondant à IstanbulJérôme Bastion

    « Avec sa politique de frontière ouverte, la Turquie est un pays modèle, comparé au reste du monde, qui demeure fermé », a souligné M. Guterres, rappelant aussi que bien peu d'aide internationale venait aider Ankara dans cet effort. Avec ses 1,8 million de réfugiés officiellement recensés, la Turquie est en effet le premier pays par le nombre de personnes accueillies aujourd'hui dans le monde, avec 11% de leur population totale.

    Le Haut commissaire Guterres a déploré qu'en moins de cinq ans, depuis 2010, le nombre des déplacés dans le monde avait été multiplié par cinq, et regretté que la communauté internationale n'ait pu ni prévenir les conflits qui en sont la cause, ni non plus répondre à l'urgence humanitaire qui en découle.

    La Turquie par exemple n'a reçu que 5% de participation financière aux efforts colossaux qu'elle a déployés pour faire face à cette crise, qui se chiffrent à quelque 6 milliards de dollars. C'est pourquoi, d'une seule voix, le diplomate onusien et l'ambassadrice Angelina Jolie ont remercié la Turquie et les pays voisins pour leur disponibilité, mais aussi appelé à plus de solidarité internationale.

    Quant au président Erdogan, il a raillé la riche Union européenne, terre des droits de l'homme, mais qui n'accueille que le dixième des réfugiés actuellement hébergés dans son pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.