GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Un journaliste d'al-Jazeera arrêté à Berlin pour «torture» en Egypte

    media Le célèbre journaliste de la chaîne qatarienne al-Jazeera Ahmed Mansour a été arrêté à Berlin, suite à un mandat d'arrêt international délivré par l'Egypte. AFP PHOTO / HO / AL-JAZEERA

    Le journaliste d'al-Jazeera Ahmed Mansour a été arrêté en Allemagne à la demande de l'Egypte, alors qu'il s'apprêtait à embarquer sur un vol pour Doha. Le journaliste de 52 ans a la double nationalité égyptienne et britannique, selon la police allemande. Il doit être présenté à un juge ce dimanche. Il dénonce un dossier factice.

    Avec notre correspondante à Berlin,  Anne Maillet

    Il compte parmi les visages les plus connus du monde arabe. Le journaliste d’al-Jazeera Ahmed Mansour s’apprêtait à quitter Berlin samedi 20 juin dans l'après-midi, après y avoir réalisé une interview, lorsqu’il a été arrêté par la police allemande, en raison d’un mandat d’arrêt international émis par les autorités égyptiennes.

    Ahmed Mansour a été condamné par contumace l’année dernière en Egypte à 15 ans de prison, pour avoir torturé un avocat en 2011 sur la place Tahrir, en plein cœur de la révolution. Il serait également visé par des accusations de vol et de viol, des accusations absurdes selon al-Jazeera et son journaliste.

    Pour le directeur de la chaîne Mostefa Souag, l’affaire est simple, son réseau fait les frais de la répression des journalistes par les autorités égyptiennes. A Berlin, le journaliste devait être présenté ce dimanche à un juge d’instruction. Selon ses avocats, l’audience pourrait être levée immédiatement si le juge est convaincu que toutes les charges sont fausses, a confié Ahmed Mansour à sa chaîne lors d’une interview téléphonique.

    Le journaliste explique également être bien traité par les autorités allemandes, mais s’est indigné de l’aide apportée par l’Allemagne à Interpol et au régime égyptien dans cette affaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.