GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Mobilisation grandissante de l'armée turque à la frontière syrienne

    media Les renforts militaires turcs ne cessent d'affluer vers la frontière syrienne (ici à Suruc, le 23 février 2015) Ilyas Akangin/AFP

    En Turquie, la tension est très vive à la frontière avec la Syrie depuis que le chef de l'Etat, Recep Tayyip Erdogan, a promis le week-end dernier, que son pays « ne permettrait jamais l'établissement d'un nouvel Etat » au nord de la Syrie. Or à cette frontière, face aux Kurdes ou à l’organisation Etat islamique, les menaces et les incidents se multiplient, au point qu’on évoque de plus en plus une intervention militaire turque.

    Avec notre correspondant à Istanbul Jérome Bastion

    Sur plusieurs centaines de kilomètres de frontière, la situation est particulièrement volatile et explosive, alors que chaque jour désormais voit arriver des renforts militaires turcs.

    Officiellement, ils sont là avec leurs 54 000 hommes et des centaines de chars et des milliers de blindés, pour renforcer la sécurité de cette frontière. Mais il pourrait bien aussi s’agir de préparatifs à une opération terrestre en territoire syrien, pour établir la fameuse zone tampon dont Ankara rêve puis plusieurs années.

    A Tal-Abyad, reprise par les Kurdes à l’organisation Etat Islamique il y a moins de deux semaines, les islamistes sont à l’offensive. A Jarablous, à l’ouest, ils ont creusé des tranchées et disposé des mines anti-personnel sous le nez des soldats turcs pour freiner leur éventuelle incursion. Et encore plus loin l’artillerie turque aurait bombardé des villages de l’enclave d’Afrin, dernier réduit kurde réclamant à être rattaché aux cantons de Kobane et Djéziré.

    De quoi se demander si une opération militaire turque viserait plus à contenir les Kurdes ou les jihadistes, comme le craint l’opposition locale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.