GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 14 Décembre
Dimanche 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Turquie: le projet immobilier du parc de Gezi à nouveau autorisé

    media Dans l’après-midi du 1er juin 2013 les affrontements entre opposants au projet de destruction du parc Gezi et forces de l'ordre ont été violents sur la place Taksim. REUTERS/Murad Sezer

    En Turquie, la justice a rendu un verdict qui risque d’enflammer les défenseurs du parc de Gezi dans le centre d’Istanbul. Ils s'étaient massivement mobilisés il y a deux ans pour empêcher sa destruction en faveur d’un projet immobilier. Les manifestations avait duré plusieurs semaines, fait huit morts et des milliers de blessés. Le projet vient d’être à nouveau autorisé, suscitant une levée de boucliers.

    Avec notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

    Les réseaux sociaux se sont rapidement enflammés à l’annonce de cette décision rappelant les pires heures des violentes manifestations de juin 2013. Le mot-dièse « nous ne laisserons pas détruire Gezi » a ainsi rapidement circulé sur la Toile, promettant une relance de la mobilisation dès que, ou, si la mairie d’Istanbul décidait de relancer les travaux d’arrachage des arbres.

    Dès l’occupation du parc de Gezi par une foule d’opposants au projet d’urbanisation de l’un des rares espaces verts de la ville, il y a deux ans, un tribunal administratif avait alors fait arrêter les travaux, mais la mairie avait contesté cet arrêt et le Conseil d’Etat vient de casser cette décision ; et cela à la faveur d’un profond remaniement de l’appareil judiciaire sous la houlette du président Erdogan.

    Ainsi plus rien ne s’oppose à la construction du complexe résidentiel et commercial prévu reconstituant une ancienne caserne ottomane chère à M. Erdogan. Mais la victoire que représentait le blocage du projet a depuis fait tache d’huile, et de nombreux projets anti-écologiques ont été à leur tour interrompus un peu partout dans le pays, grâce à une forte mobilisation populaire.

    Ce qui promet de nouvelles tensions autour de la place Taksim et du parc Gezi, d’autant que l’AKP au pouvoir – désormais en minorité au Parlement – n’a plus les coudées aussi franches qu’en 2013.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.