GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le médecin de Donald Trump écarte toute «spéculation» sur une douleur à la poitrine
    • Hong Kong: les manifestants cernés dans le campus doivent se rendre (cheffe de l'exécutif)
    • La Chine dit être la seule à pouvoir statuer sur la Constitution de Hong Kong (porte-parole du Parlement)
    Europe

    Nouvelle querelle diplomatique entre Kiev et Moscou

    media Le port d'Odessa en Ukraine. Wikimedia CC BY 3.0 Aktron

    Les services de sécurité ukrainiens ont décidé d’expulser le consul général de Russie à Odessa, une région aujourd’hui administrée par Mikheïl Saakachvili, l’ancien président pro-occidental de Géorgie.

    Si Mikheïl Saakachvili a promis de faire le grand ménage dans le port d’Odessa et dans sa région pour y éradiquer la corruption, rien ne dit que cet ennemi du Kremlin est derrière cette décision qui a d’ores et déjà provoqué la colère de Moscou.

    Les services de sécurité ukrainiens affirment que le consul a été déclaré persona non grata pour avoir mené « des activités incompatibles avec celles d'un diplomate », sans plus de détails. La Russie a qualifié la décision ukrainienne de « nouvel acte hostile visant à accentuer artificiellement les tensions ».

    Un climat de tension

    L’an dernier, la ville a vécu des violences entre pro-russes et pro-ukrainiens : 40 personnes avaient péri. Ces derniers mois, Odessa a connu, comme d’autres villes russophones d’Ukraine, d’étranges attentats, qui, le plus souvent, n’ont provoqué que des dégâts matériels, mais qui contribuent à entretenir un climat de tension.

    La nomination surprise, le 30 mai dernier, de Mikheïl Saakachvili a été critiquée par Moscou. L’expulsion du consul ne va pas arranger les choses, tout comme la dernière annonce du gouverneur d’Odessa. Mikheïl Saakachvili a décidé de prendre pour bras droit, une figure de l’opposition russe, Maria Gaidar, fille de l’économiste Egor Gaidar, surnommé le « père du capitalisme russe ». Sur sa page Facebook, Mikheïl Saakachvili explique : « cette nomination montre que les Russes qui combattent activement l’agression de Poutine ne sont pas des ennemis de l’Ukraine ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.