GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Turquie: le groupe Etat islamique met ses menaces à exécution

    media La foule accompagne les cercueils des victimes de l'attentat-suicide qui a fait au moins 31 morts à Suruç, dans le sud de la Turquie, le 20 juillet 2015. AFP PHOTO/BULENT KILIC

    Le Premier ministre turc a mis en cause l’organisation Etat islamique dans l’attentat-suicide qui aurait fait 31 morts selon le dernier bilan à Suruç, ville turque proche de la frontière syrienne. Pourtant jusque-là, les jihadistes évitaient de s’en prendre à Ankara, considéré comme leur principal allié dans la région. Les choses sont donc en train de changer.

    Le groupe Etat islamique doit en partie sa force à la Turquie. Le gouvernement conservateur de Recep Tayyip Erdogan a jusque-là toujours fermé les yeux et ouvert ses postes-frontières aux jihadistes. Des milliers de combattants de différentes nationalités ont d’abord transité par la Turquie avant d’aller garnir les rangs de l’organisation Etat islamique en Syrie et en Irak.

    Dans ces deux pays, et bien que la Turquie soit membre de l’Otan, elle a refusé de se joindre à la coalition internationale emmenée par les Etats-Unis pour combattre ces groupes radicaux. A travers sa politique, l’un des objectifs d’Ankara était de laisser agir les extrémistes pour renverser Bachar el-Assad.

    Une stratégie dangereuse que la Turquie pourrait désormais payer au prix fort. Sous pression internationale, elle a dû revoir sa position par rapport à l’organisation Etat islamique et renforcer le dispositif militaire à sa frontière. Un changement de posture qui déplaît aux jihadistes. L’organisation Etat islamique le fait savoir ce lundi à travers l'attentat suicide de Suruç. La première attaque du groupe EI en territoire turc.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.