GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Les soutiens du groupe Etat islamique en Turquie menacent Ankara

    media Un drapeau turc flotte devant la ville frontalière de Kobane, de l'autre côté de la frontière syrienne, l'un des objectifs militaires de l'EI. REUTERS/Murad Sezer

    L'organisation Etat islamique et ses sympathisants en Turquie ont adressé de nouvelles mises en garde aux autorités d'Ankara, accusée de les maltraiter après une série d'arrestations depuis le début du mois. En milieu de semaine, le groupe jihadiste avait déjà prévenu, via un message vidéo, d'un possible changement d'attitude vis-à-vis de la Turquie, pour ne pas dire de mesures de rétorsion. Cette fois, c'est à l'occasion de la fin du ramadan qu'ils ont menacé le gouvernement.

    Avec notre correspondant à Istanbul,  Jérôme Bastion

    L'an dernier déjà, les mêmes sympathisants turcs de l'organisation Etat islamique avaient, dans la même forêt à l'est d'Istanbul, profité d'une grande prière champêtre marquant l'Aïd pour lancer un appel à la charia et au jihad en Syrie.

    Samedi 18 juillet 2015, ils ont de nouveau profité de la fin du ramadan pour faire leur propagande, diffusée sur Internet malgré les récentes interdictions de sites pro-jihad. Mais la communication est agrémentée cette fois-ci d'un nouvel avertissement aux dirigeants turcs.

    En l'espace de quelques jours, c'est la deuxième fois que l'organisation et ses relais en Turquie s'en prennent à la politique de répression des membres et soutiens de l'Etat islamique, initiée au début du mois de juillet.

    « Puisque vous arrêtez les musulmans chez eux à 5 h du matin, a lancé l'imam dirigeant cette prière, attendez-vous à connaître la colère de Dieu ! »

    Et le prédicateur de préciser, comme s'il voulait signifier le contraire de ce qu'il énonce, que lui et ses amis n'ont « ni armes, ni bombes, ni plan d'action », mais qu'ils se plaindront à Dieu et que celui-ci « infligera aux mécréants au pouvoir les mêmes vexations ».

    Et le prédicateur de promettre qu'après la conquête de la Syrie, l'EI s'emparerait « de la Turquie et d'Istanbul avec l'aide de Dieu ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.