GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Décembre
Jeudi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Turquie: l'enquête sur l'attentat de Suruç progresse

    media le Premier ministre turc au chevet des victimes de Suruç le Premier ministre turc au chevet des victimes de Suruç. Reuters

    Au lendemain de l'attentat de Suruç, le Premier ministre Ahmet Davutoglu s'est rendu au chevet des blessés de l'attentat qui a coûté la vie à 32 personnes, près de la frontière syrienne. Le kamikaze qui a actionné ses explosifs au milieu du groupe de jeunes devant se rendre à Kobane a été formellement identifié. Il s'agit d'un homme de 20 ans, qui aurait rejoint les rangs de Daech il y a deux mois.

    Avec notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

    « Le principal suspect a été identifié », a affirmé Ahmet Davutoglu. « Ses liens à l’intérieur et à l’extérieur du pays font l’objet d’une investigation approfondie », a-t-il ajouté, en concluant que la probabilité qu’il ait commis cet attentat pour le groupe Etat islamique était très grande.

    La presse, quant à elle, a pu identifier ce suspect. Il s’agirait d’un jeune homme de 20 ans qui s'était habillé en fille pour échapper à la fouille. L'individu serait lié d’assez près à l’auteur de l’attentat qui avait entraîné la mort de quatre personnes le 5 juin dernier à Diyarbakir, lors d’un meeting du HDP et dont les liens avec Daech avaient été avérés.

    Le Premier ministre réaffirme sa volonté de combattre l'EI

    L’engin explosif utilisé hier présenterait d’ailleurs des ressemblances troublantes avec celui utilisé à Diyarbakir. Le jeune homme est lui aussi originaire de la ville d’Adiyaman, et sa mère confirme qu’il avait depuis six mois quitté le domicile familial pour vivre à l’étranger, très certainement en Syrie.

    Quant au message politique délivré par le Premier ministre, il apparaît bien faible. M. Davutoglu a insisté sur le fait que la Turquie n’avait jamais montré la moindre tolérance pour une organisation terroriste, et n’en montrerait pas non plus à l’avenir. Mais le chef de l’AKP, qui n’a pu rallier l’opposition à son projet d’union sacrée contre le terrorisme, apparaît bien isolé et désarmé face à la menace grandissante de l’organisation Etat islamique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.