GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Royaume-Uni: Theresa May remporte le vote de défiance, 200 députés ont exprimé leur soutien et 117 ont voté contre (officiel)
    Dernières infos
    Europe

    Ukraine: Interpol suspend l’avis de recherche contre Ianoukovitch

    media Le président déchu ukrainien Viktor Ianoukovitch, le 28 février 2014, lors d'une conférence de presse, première apparition depuis son départ d'Ukraine, à Rostov en Russie. REUTERS/Maxim Shemetov

    Les autorités ukrainiennes sont en colère après la décision d’Interpol de suspendre l’avis de recherche à l’égard de Viktor Ianoukovitch. A Kiev, on assure que l’on fera tout pour assurer le retour et le jugement de l'ex-président destitué par la révolution pro-européenne de Maïdan, qui vit en exil en Russie.

    « Un coup dans le dos des Ukrainiens qui attendent que justice soit faite dans l'affaire du Maïdan et de la dilapidation des biens publics ». Voilà comment le député du parti présidentiel Sergueï Lechtchenko a commenté la décision d’Interpol. Ce jeune parlementaire a de quoi être déçu : anciennement journaliste d’investigation, il a publié de grandes enquêtes sur la corruption du clan Ianoukovitch.

    C’est pour des faits de malversation financière, justement, que l’ancien président était recherché par Interpol et non pas pour son rôle supposé dans la répression des manifestations sur le Maïdan à Kiev en février 2014. En Ukraine, il est inculpé de « meurtres de masse », « usurpation du pouvoir » et « vol de biens d'Etat à grande échelle ».

    Selon le conseiller du ministre ukrainien de l’Intérieur, Anton Guerachtchenko, Interpol a retiré le nom de Ianoukovitch de sa liste après une plainte de ses avocats. Ceux-ci estiment que les éléments présentés par Kiev ne permettent pas de prouver la culpabilité de l’ancien président et dénoncent une « persécution politique lancée contre lui ». Mais les autorités ukrainiennes ne sont pas prêtes à lâcher l'affaire. Elles vont rassembler de nouveaux éléments pour les soumettre à la nouvelle session d’Interpol, fin septembre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.