GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 27 Juin
Vendredi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Turquie: nouvelles frappes de l'armée sur les positions du PKK

    media Le quartier de Gazi, à Istanbul, est le théâtre de violentes manifestations, qui ont coûté la vie à un policier dimanche 26 juillet, alors qu'Ankara a repris les frappes sur les positions du PKK. AFP PHOTO / OZAN KOSE

    La situation ne s’apaise pas en Turquie, au troisième jour de bombardements de positions du groupe Etat islamique en Syrie mais surtout de bases du PKK en Irak du nord, et de quelques plusieurs centaines d'arrestations visant également des islamistes mais essentiellement des Kurdes. Des F-16 de l'armée turque ont mené dimanche 26 juillet dans la soirée une nouvelle vague de frappes contre les rebelles du PKK. Et dans le même temps, à Istanbul, un policier est mort dans de violents affrontements avec des manifestants d'extrême gauche, selon l'agence de presse Anatolie.

    Peu après 20h, heure locale (17h TU), plusieurs F-16 ont décollé de leur base de Diyarbakir, dans le sud-est, et ont pris la direction des monts Kandil, où se trouvent les bases arrière du mouvement rebelle kurde, rapportent des chaînes d’informations turques. Selon des sources sécuritaires, ces avions de chasse ont frappé des cibles du PKK à Hakurk, dans le nord de l'Irak.

    La première vague, conduite dans la nuit de vendredi à samedi, a fait voler en éclats le cessez-le-feu entre Ankara et le mouvement, qui tenait tant bien que mal depuis 2013. Le PKK a qualifié samedi d' « agression » les bombardements menés par l'armée turque et estimé qu'ils avaient «rompu les conditions du cessez-le-feu » entre ses combattants et les forces de sécurité turques.

    Le gouvernement turc a ordonné ces frappes après une série d'attaques attribuées ces derniers jours à des militants proches du PKK contre des policiers.

    Décès d'un policier à Gazi

    A Istanbul, un policier, grièvement blessé par balle pendant que la police procédait à des interpellations dans le quartier de Gazi, est mort des suites de ses blessures à l'hôpital. Il a été touché par trois balles dans la poitrine, dont on ne connaît pas l’origine exacte pour l’instant. Un drame prévisible, après 36 heures de siège de ce lieu de culte alévi, en banlieue d’Istanbul, où la dépouille d’une militante d’extrême-gauche attend toujours d’être mise en terre, rapporte notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion.

    Depuis samedi à midi, la famille, les amis et deux députés du parti pro-kurde HDP sont réunis autour du cercueil, mais empêchés par la police de marcher jusqu’au cimetière. Des barricades ont été érigées, des militants de gauche masqués tentent d’éloigner les policiers qui répliquent à coup de canon à eau et de gaz lacrymogènes, noyant le foyer communautaire alévi dans un nuage irrespirable.

    Sollicité par les élus pour trouver une solution, le gouverneur d’Istanbul répond que ce problème le dépasse et raccroche le téléphone. Et la tension monte, jusqu’à ces coups de feu fatals tirés dans la soirée, qui risquent de décupler encore les violences. La militante qu’on n’arrive pas à enterrer avait été abattue sans raison apparente chez elle, à l’aube, lors des premiers raids de la police anti-terroriste. Comme la Turquie, il semble qu’elle ne soit pas près de trouver le calme.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.