GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Turquie: offensive anti-kurde sur tous les fronts

    media Le président turc Recep Tayyip Erdogan. REUTERS/Harun Ukar

    Une trentaine de F-16 de l’armée turque ont mené ce jeudi des raids contre des bases arrière du PKK dans le nord de l’Irak. En parallèle, sur le front judiciaire, le pouvoir turc a ouvert une enquête contre le leader du parti pro-kurde du HDP.

    Selahattin Demirtas, le leader du parti pro-kurde HDP, est accusé de « troubles à l'ordre public » et d’« incitation à la violence ». Avec l’ouverture de cette procédure judiciaire, le pouvoir turc passe à la vitesse supérieure. Pour le président Recep Tayyip Erdogan, il s’agit de reconquérir la majorité au Parlement dans la perspective d'élections anticipées.

    C'est en tout cas ce qu'affirme le chef du Parti démocratique du peuple, considéré comme l'un des grands vainqueurs des législatives du 7 juin dernier et qui est devenu la cible privilégiée du président. Accusé de soutenir le terrorisme, après avoir encouragé des manifestations en octobre 2014, Demirtas risque 24 ans de prison, s'il est jugé.

    Sur le plan militaire, le pays s'enfonce chaque jour un peu plus dans une guerre ouverte avec la rébellion kurde. Une trentaine de F-16 de l'armée turque ont mené une nouvelle série de raids massifs dans le nord de l'Irak, à l'endroit même où se trouve l'état major du PKK. Les frappes ont été déclenchées en représailles à l'attaque d'un convoi militaire dans le sud-est du pays, à majorité kurde. Trois soldats turcs y ont trouvé la mort. Ce cycle de représailles ne connaît pas de répit depuis l’attentat suicide de Suruç, attribué au groupe Etat islamique, où 32 militants pro-kurdes ont trouvé la mort.

    La lutte contre la guérilla kurde reste donc la priorité opérationnelle d'Ankara. Pour preuve, en une semaine, l'armée a annoncé des dizaines de frappes contre le PKK et seul trois contre l'organisation Etat islamique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.