GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Migrants: le HCR et Cazeneuve appellent à créer des «hotspots»

    media Antonio Guterres, chef du HCR, et Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur français, à Genève le 26 août 2015, pour évoquer la crise migratoire. REUTERS/Pierre Albouy

    Le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et le Haut commissaire de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Antonio Guterres, ont appelé mercredi 26 août à créer d'urgence des « hotspots », des centres d'accueil et de tri financés par Bruxelles pour distinguer les réfugiés des migrants économiques.

    Avec notre correspondant à Genève,  Laurent Mossu

    « Ce n’est pas en élevant des murs que nous règlerons le problème des migrants. » Le Haut commissaire des Nations unies aux réfugiés a réclamé davantage d’humanité dans la gestion de la crise migratoire que traverse l'Europe et le bassin méditerranéen. L’Europe, dira-t-il, a la dimension et la capacité de relever le défi.

    Antonio Guterres recevait à Genève Bernard Cazeneuve pour procéder à une évaluation de cette situation catastrophique. Les deux hommes se sont entendus pour plaider pour davantage d’humanité conjuguée à une attitude d’extrême fermeté à l’égard des passeurs et des filières spécialisées dans la traite des êtres humains.

    Responsablilité

    Le Haut commissaire a loué l’attitude franco-allemande alors que son interlocuteur regrettait que tous les gouvernements de l’Union n’assument pas leur part de responsabilité.

    Sur le plan pratique ils ont plaidé pour le développement dans les pays de premier accueil des « hotspots » ces centres d’accueil et de tri financés par l’Union européenne.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.