GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Migrants retrouvés morts dans un camion: la piste bulgaro-hongroise

    media Un policier près du camion abandonné sur une aire d'autoroute en Autriche, où 71 corps ont été découverts. REUTERS/Heinz-Peter Bader

    Les corps de 71 migrants, probablement des réfugiés syriens, ont été extraits du camion abandonné sur une autoroute d'Autriche. Selon la police autrichienne, trois personnes ont été arrêtées en Hongrie, dans le cadre de cette enquête. Ce nouveau drame intervient au moment où l'Europe, de plus en plus débordée, tente de faire face à l'une de ses pires crises migratoires depuis des décennies.

    Avec notre correspondant à Vienne, Christian Fillitz

    La coopération étroite des polices d'Autriche et de Hongrie a permis l'arrestation de trois personnes en Hongrie. « Nous partons du fait qu’un des hommes arrêtés – un ressortissant bulgare d’origine libanaise – est le propriétaire du camion. Quant aux deux autres personnes arrêtées, nous sommes pratiquement sûrs que ce sont elles qui ont conduit le véhicule », a précisé le chef de la police régionale du Burgenland. Le camion, retrouvé abandonné sur l’autoroute Vienne-Budapest, avait franchi la frontière austro-hongroise pendant la nuit de mercredi à jeudi.

    Les enquêteurs espèrent ainsi remonter la filière des passeurs. Il s’agirait selon les premiers éléments de l’enquête d’une filière bulgaro-hongroise. Le camion vient de Budapest. Il avait appartenu à une société slovaque. Il était immatriculé en Hongrie mais avec une plaque réservée aux ressortissants non hongrois, valable pendant un mois.

    Asphyxie

    Dans un premier temps, la police locale avait annoncé avoir découvert les corps en décomposition de 50 personnes. Un bilan délivré dans la matinée de vendredi fait état de la découverte de 71 corps au total, actuellement examinés par des médecins légistes. Il s’agit de quatre enfants, huit femmes et 59 hommes. Parmi les victimes, les enquêteurs ont identifié une fillette de 1 à 2 ans et trois garçons âgés de 8 à 10 ans.

    A Vienne, des médecins légistes examinent les corps. Il s'agit de déterminer les causes exactes de leur décès. La police estime hautement probable qu’ils soient tous morts asphyxiés, les parois du camion frigorifique étant parfaitement étanches. Il s'agit aussi de les identifier. Les enquêteurs ont retrouvé un document de voyage syrien, ce qui laisse penser qu’il pourrait s’agir d’un groupe de réfugiés syriens. Les autopsies permettront aussi de déterminer s’ils étaient morts avant le passage de la frontière. Dans ce cas, ce serait les autorités hongroises qui seraient chargées de poursuites.

    Le drame a causé une vive émotion en Autriche. Dans un premier temps, la présence policière dans la région frontalière avec la Hongrie et la Slovaquie a été renforcée.

    RFI

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.