GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    L'homme, connu des services antiterroristes, avait tenté de rallier la Syrie par deux fois en 2015. Il avait été mis en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et placé en détention provisoire, puis libéré sous bracelet électronique.
    Une prise d'otages a eu lieu ce mardi matin dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, en Normandie. Un prêtre a été égorgé et un fidèle est gravement blessé.

    Europe

    Grèce: législatives incertaines pour Alexis Tsipras

    media L'ex-Premier ministre grec, Alexis Tsipras, lors d'un meeting avec des membres du parti Syriza, à Athènes le 29 août 2015. REUTERS/Stoyan Nenov

    Des élections anticipées auront bien lieu le 20 septembre en Grèce. C'est ce qu'a confirmé le président de la République en fin de semaine. Pour les Grecs, comme pour les partis politiques, c'est le troisième scrutin de l'année.

    Une semaine après avoir démissionné, Alexis Tsipras a lancé sa campagne avec une interview sur la chaîne grecque privée, Alpha TV la semaine dernière, demandant aux Grecs de renouveler son mandat. Il estime que depuis l'accord sur le troisième plan d'aide, il n'est plus en droit de continuer à gouverner avec celui de janvier.

    Il n'exclut pas des alliances, mais pas avec les partis qui représentent, selon lui, l'ancien système politique. Il parle ici des conservateurs de la Nouvelle démocratie, des socialistes du Pasok et des centristes de la Rivière. Il a donc appelé les électeurs à accorder la majorité à la gauche radicale.

    Sondages favorables

    Vendredi, le Journal des rédacteurs, classé plutôt à gauche, a publié le premier sondage depuis la démission du premier ministre. Il ne donne que 3 points et demi d'avance à Syriza sur la Nouvelle démocratie, soit 23% des intentions de vote.

    Une partie des électeurs pourraient miser sur le dissident de Syriza, Panagiotis Lafazanis, le parti de l'Unité populaire. L'ancien ministre de l'Energie a créé cette formation politique avec 25 autres députés de la gauche radicale. Ils refusent l'austérité et le nouveau plan d'aide, quitte à devoir quitter la zone euro. Cette position ne fait pas encore recette. Ils ne sont pour l'instant crédités que de 3% des voix, ce qui leur permettrait tout juste d'entrer au parlement. Cela pourrait donc seulement affaiblir Syriza.

    Les critiques de l'aile droite

    Les conservateurs, eux, reprochent à Alexis Tsipras d'avoir provoqué des élections anticipées. Ils visent ici les électeurs qui pensent que l'ancien Premier ministre a eu tort sur cette question : ils représentent d'ailleurs 64% des personnes interrogées par le Journal des rédacteurs. Pour le leader de la Nouvelle démocratie, Alexis Tsipras cherche à échapper à ses responsabilités. Evangelos Meimarakis estime que l'ex-Premier ministre se trouve aujourd'hui dans une situation de panique.

    L'enjeu de ce vote, ce sera donc de capter le vote des indécis, très nombreux. Ils constituent en effet le premier parti de Grèce, en représentant un tiers des électeurs. En attendant les élections, le gouvernement par intérim est dirigé par une femme : Vassiliki Thanou, la présidente de la Cour suprême grecque. On devrait en savoir plus sur le programme des partis lors de la rentrée politique. Elle aura lieu comme chaque année à la foire internationale de Thessalonique, ce week-end.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.