GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    France: plus de 10 000 personnes mobilisées en soutien aux migrants

    media La manifestation parisienne en soutien aux migrants a réuni près de 8 500 personnes selon la Police, place de la République, le 5 septembre 2015. REUTERS/Philippe Wojazer

    A Paris, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées sur la place de la République, ce samedi, à l'initiative du mouvement apolitique « Pas en notre nom », notamment pour « demander l'accueil des réfugiés et le respect de la dignité humaine de tous les migrants ».

    Pas de grandes pancartes, ni de photos brandies, mais de simples tracts distribués de la main à la main avec pour message « accueil des réfugiés, je dis oui ». « Je suis fière d’être française et de les recevoir. C’est humain, c’est normal. On doit dire non à la souffrance, non à la terreur, oui à l’humanité, à la fraternité. Si tous les gars du monde se donnaient la main... », déclare Florence, l'une des manifestantes, pour qui l'accueil des migrants est la moindre des choses. 

    Les deux mains enfoncés dans les poches, Yvan Nagiez parle avec détermination : « Je considère qu’il n’y a qu’un seul monde. La question des frontières ou pas, à la limite elle est secondaire. S’il y a un seul monde, on est comptable de ce qui arrive à toute l’humanité et on n’est pas là que pour les Blancs et les riches. »

    « Trop de silence »

    Même taille, mêmes cheveux courts et même barbe, Germinal et David sont deux amis, ils se devaient d'être là : « Il y a trop de silence autour de ce qui se passe. L’Europe occidentale devrait accueillir largement les réfugiés. Il y a des richesses ici et en plus toute une partie de ce qui se passe là-bas vient d’interventions politiques, économiques dans ces pays-là. Donc il serait tout à fait légitime que les pays qui sont en partie responsables accueillent toute une partie des gens qui sont chassés par la guerre, la misère de leur pays. »

    Le cinéaste Romain Goupil comptait également parmi les personnes rassemblées à Paris : « Qu’est-ce qui leur faut, mais qu’est-ce qu’il faut pour que ça bouge à hauteur de ce qui a changé Angela Merkel ? Le jour même, elle avait une conférence au sommet dans les Balkans et elle a changé complètement son discours. Elle a déchiré son discours en disant "maintenant il y a une urgence, il y a autre chose qui est en train de se passer, une crise d’urgence". Et dans une urgence comme ça, on essaie d’accueillir les gens et de faire en sorte que ça ne soit plus illégal. »

    La société civile se mobilise

    Avec un site portail monté en quelques heures pour une poignée d'euros, l'équipe de  Aiderlesrefugies.fr veut montrer qu'il y a un sursaut dans la prise de conscience et une solidarité exceptionnelle en France. « Toutes les initiatives qui étaient un peu souterraines sont apparues au grand jour, notamment ce dispositif d’hébergement de réfugiés organisé par l’association Singa. Ça fait plusieurs années que l’association Singa propose cet hébergement et là, ça a carrément explosé avec plusieurs milliers de propositions en quelques jours. Donc nous, on a voulu donner à voir cette solidarité et montrer que la France, ce n’est pas le repli sur soi ou l’indifférence que des fois, on nous dépeint », explique le porte-parole du site, Julien Bayou. 

    Un nouvel appel à la mobilisation citoyenne pour soutenir les réfugiés a été lancé pour samedi prochain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.