GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Burkina Faso: 32 «terroristes neutralisés» lors de deux opérations de l'armée
    • Iran: un policier a été tué par des «émeutiers» dans l'ouest (média d'Etat)
    • Washington et Séoul reportent leurs manoeuvres aériennes conjointes en «signe de bonne volonté» (Esper)
    • Sri Lanka: Rajapakse a été élu président avec 52,25% des voix (résultats officiels)
    • Iran: quarante arrestations lors de manifestations à Yazd contre la hausse du prix de l'essence (agence)
    Europe

    Migrants: Merkel veut rassurer les Allemands sur le coût de l’accueil

    media «Il n’y aura pas d’augmentation d’impôts», a promis la chancelière allemande. REUTERS/Antonio Bronic

    Face à l'afflux des migrants - près de 10 000 rien que pour la journée de ce samedi, un nouveau record -, le gouvernement allemand tente de rassurer la population sur le coût de l’accueil, alors que l'exceptionnel mouvement de solidarité envers les migrants semble pour l'instant stable.

    Avec notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux

    Les réfugiés qui ont quitté, samedi 5 septembre, Budapest, veulent presque tous rejoindre l’Allemagne. Sur les quelque 10 000 partis de la capitale hongroise, seuls une poignée ont demandé l’asile en Autriche. Ce flot sans précédent – on attend 800 000 réfugiés en 2015 en République fédérale –, pourrait coûter quelque 10 milliards d’euros aux contribuables allemands.

    Mais pas question pour Angela Merkel de renoncer à l’équilibre budgétaire. « Il est vrai qu’il faut toujours redéfinir ses priorités », a assuré la chancelière allemande lors de son podcast hebdomadaire. « Mais malgré les dépenses supplémentaires, nous avons l’obligation de surveiller les dépenses. Il n’y aura pas d’augmentation d’impôts », a promis Angela Merkel, tentant de rassurer une opinion pourtant majoritairement convaincue : 72 % des Allemands estiment que l’Allemagne pourra faire face à ce défi.

    Le niveau particulièrement faible du chômage explique cet optimisme. Le ministre des Finances Wolfgang Schäuble a revu récemment à la hausse ses prévisions pour les recettes fiscales en 2015 et le budget sera à l’équilibre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.