GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Aujourd'hui
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Les enfants polonais encore plus obèses que les Américains!

    media Les Polonais mangent trop gras, pas assez de légumes, mangent trop, tout court, et ne font pas assez de sport. Cover/ Getty Images

    Vous pensiez peut-être que les enfants américains sont les tristes champions du monde de l'obésité. Détrompez-vous ! Il y a un pays en Europe où les enfants grossissent encore plus vite, c'est en Pologne. Depuis le 1er septembre, c'est la révolution dans les cantines scolaires pour lutter contre l'obésité. Les chiffres sont alarmants.

    Dans la catégorie des 11-15 ans, près d'un enfant polonais sur 4 est en surpoids ou cliniquement obèse. Ce chiffre a été multiplié par 10 au cours des trente dernières années. D'après les observateurs, la croissance corporelle des Polonais est étroitement liée à la croissance économique du pays. La chute du communisme en 1989 n'aurait donc pas eu pour seul effet de libérer le pays... Plusieurs institutions, notamment l'organisation mondiale de la Santé (OMS) confirment ces chiffres.

    Les raisons, c'est avant tout que les Polonais mangent trop gras, pas assez de légumes, mangent trop, tout court, et ne font pas assez de sport. Chez les enfants, cela concerne aussi bien les garçons que les filles. Le plus préoccupant dans tout ça, c'est que ces enfants risquent de graves problèmes de santé : diabète, surtension ou cancer pour ne citer qu'eux.

    Une loi pour stopper la progression de l'obésité

    Le gouvernement polonais a pris le taureau par les cornes. Une loi entrée en vigueur le 1er septembre interdit désormais la malbouffe dans les écoles. Il faut savoir que dans deux tiers des établissements scolaires en Pologne, en plus de la cantine, il y a au moins une petite épicerie où les élèves peuvent s'acheter quelque chose à manger. Ce sont ces épiceries qui sont principalement visées par la loi. Désormais, il est interdit d'y vendre des chips, des gâteaux, des boissons sucrées. La mayonnaise dans les sandwichs, les viandes grasses sont bannies. La liste est longue...

    Quelconque commerçant ne respectera pas les règles risque jusqu'à 5 000 zlotys d'amende, l'équivalent de 1 200 euros. Par ailleurs, le ministère de l'Education nationale veut inciter les jeunes au sport. Désormais, les critères de notation au cours d'éducation physique ne seront plus basés sur le résultat sportif mais sur la volonté de l'élève dans l'effort.

    Réaction en demi-teinte des établissements scolaires

    Cette loi ne fait pas l'unanimité auprès des établissements scolaires. En effet, l'intention du gouvernement est bonne mais tout cela a un coût. Pour les cantines scolaires, cuisiner équilibré voire bio est plus cher. Conséquence : les tarifs des repas à la cantine vont augmenter. Pour les familles à petit budget ce n'est pas une bonne nouvelle. Mais ce sont surtout les propriétaires d'épiceries scolaires qui sont inquiets. Ils sont franchement menacés de faillite et trouvent cette loi ridicule car si un élève veut manger des chips, il n'aura qu'à s'en acheter un paquet au supermarché. Personne ne le fouillera à l'entrée de l'école. Une nutritionniste avec qui j'ai parlé a finalement trouvé la bonne conclusion. « On peut instaurer beaucoup de loi pour dicter aux enfants ce qu'ils doivent manger mais pour que ce soit efficace, c'est aux parents à les éduquer à la maison. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.