GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
Aujourd'hui
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: le défi de l'éducation des enfants réfugiés

    media Deux fillettes syriennes dans un centre d'accueil pour réfugiés à Hamm, en Rhénanie-du Nord-Westphalie, le lundi 7 septembre 2015. REUTERS/Ina Fassbender

    L’Allemagne qui a ouvert ses bras et ses frontières à des dizaines de milliers de réfugiés est désormais confrontée à de multiples problèmes d’ordre logistique. Si la première urgence est de trouver toujours plus d’hébergements à travers le territoire national, des soucis sur le moyen et le long terme commencent à apparaître. En Rhénanie-du-Nord-Westphalie, les autorités se trouvent devant un défi majeur : la scolarisation des enfants réfugiés.

    Avec notre envoyée spéciale en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Stefanie Schüler

    Ici, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie on s’attendait déjà à une forte augmentation du nombre d’élèves dû à la crise des réfugiés. Mais les chiffres publiés aujourd’hui dépassent toutes les prévisions : le gouvernement estime que pour l’année scolaire en cours, le Land va devoir accueillir au sein de ses écoles 40 000 enfants supplémentaires. Alors, comment intégrer autant de nouveaux élèves, qui pour la plupart ne parlent pas l’allemand, dans quelles classes les accueillir et surtout par quels professeurs ?

    Autant de questions auxquelles les autorités tentent de répondre. Le gouvernement régional vient d’approuver un budget supplémentaire qui permettra la création immédiate de 2 625 postes d’enseignants, dont 900 seront exclusivement dédiés à l’apprentissage de l’allemand aux enfants réfugiés.

    Seulement voilà : il n’y aura probablement pas suffisamment d’enseignants disponibles pour pouvoir satisfaire cette demande exceptionnelle. À Düsseldorf, la capitale de la Rhénanie du Nord-Westphalie on commence donc à réfléchir : et ce sont les enseignants retraités qui pourraient être appelés à reprendre du service.

    → À (RE)LIRE : L’Allemagne et les migrants: un accueil pas désintéressé

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.