GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 11 Juillet
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Turquie: rassemblement «contre le terrorisme» du PKK à Istanbul

    media Plus de 100 000 personnes ont manifesté à Istanbul pour protester contre le terrorisme de la rébellion kurde, le 20 septembre 2015. REUTERS/Murad Sezer

    Une grande réunion était organisée ce dimanche à Istanbul pour condamner le terrorisme de la rébellion kurde, qui a repris dans le sud-est du pays depuis plusieurs semaines. «Des millions de souffles, une voix unique contre le terrorisme», tel était le mot d’ordre de ce rassemblement aux couleurs du drapeau national, et dont le maître de cérémonie était l’incontournable président Erdogan, flanqué de son premier ministre Ahmet Davutoglu. Mais les vastes foules attendues n’étaient pas au rendez-vous : il y avait seulement autour de 100 000 participants, au lieu du million et demi de personnes espérées.

    Avec notre correspondant à IstanbulJérôme Bastion

    Un rassemblement aux airs de meeting politique, à 40 jours de l’élection du 1er novembre qui représente un sérieux défi et une dernière chance pour que l’AKP retrouve sa majorité absolue au Parlement, voire une majorité qualifiée pour pouvoir changer la Constitution et adapter le système présidentiel au président Erdogan.

    Ce dernier ne s’est pas privé de réclamer aux électeurs de lui donner 550 députés, soit rien moins que la totalité des sièges au Parlement. Pour mémoire, en juin dernier, il en réclamait 400, et seuls 228 avaient été élus.

    « Pas de PKK à l'Assemblée nationale »

    Au premier rang de la foule étaient présents des anciens combattants pour resserrer les rangs autour de la fibre nationale contre les velléités autonomistes des Kurdes. Le Premier ministre a appelé les électeurs à sanctionner le petit parti pro-kurde HDP, entré au Parlement avec 80 députés en juin dernier, en l’empêchant de passer le barrage des 10 millions de voix au niveau national, ce qui l’exclurait du Parlement.

    Et la foule de scander « Nous ne voulons pas de PKK à l’Assemblée nationale ! » « Alors faites à nouveau de l’AKP le seul parti au pouvoir ! », lui a répondu le Premier ministre.

    En tout cas, « il n’y aura pas de pitié pour le terrorisme et les terroristes », a martelé Recep Tayyip Erdogan, promettant également que les opérations de nettoyage se poursuivraient sans relâche.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.