GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 27 Juin
Vendredi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    A Bruxelles, quasi-consensus autour de la répartition des migrants

    media Les ministres de l'Intérieur français, hongrois et belge réunis à Bruxelles, le 22 septembre 2015. EUTERS/Francois Lenoir

    A Bruxelles, un quasi-consensus a été trouvé sur la question de la répartition des migrants entre les ministres de l'Intérieur de l'Union européenne, malgré quelques voix dissidentes en Europe centrale et orientale. Demain, la réunion des chefs d'Etat et de gouvernement se penchera sur l'aide à apporter aux pays non-européens qui accueillent des réfugiés.

    Avec notre correspondant à Bruxelles,  Pierre Bénazet

    Sur les 28 ministres de l'Intérieur, 23 ont voté en faveur de la répartition de ces 120 000 réfugiés comme le proposait la Commission européenne. Entre tous les Etats membres de l'UE, en fin de compte, un pays s'est abstenu, la Finlande et quatre ont voté contre en Europe centrale et orientale, à savoir la Roumanie ainsi que la République tchèque, la Slovaquie et la Hongrie comme on pouvait s'y attendre, vu l'hostilité persistante de ces pays au régime des quotas.

    Notons toutefois que la Pologne a fini par se rallier à l'opinion générale. L'effet direct de cette décision est que la règle devra s'appliquer à tous mais l'expression quota a été retirée du texte final. La répartition des réfugiés - 120 000 au total - se fera sur une base volontaire et non plus contraignante comme initialement proposée.

    Une bonne nouvelle qui cache quelques divisions

    Pour les chefs d'Etat et de gouvernement qui se réunissent, mercredi, à Bruxelles, c'est en partie une bonne nouvelle, car ils espéraient bien ne pas avoir à trancher eux-mêmes sur la question de l'accueil pour pouvoir se concentrer sur l'aide aux pays non-européens, comme la Jordanie ou le Liban, qui accueillent, eux, les réfugiés. « L'Europe a pris ses responsabilités, a déclaré François Hollande, en déplacement à Londres. Elle a été capable d'accueillir, mais avec des conditions et avec des règles, et c'est ce que demandait la France », a-t-il dit lors d'une conférence de presse. « L'accord permet d'avoir enfin ces centres d'informations et surtout d'inscription des réfugiés », s'est-il félicité.

    Cependant cette absence d'unanimité est, en soi, porteuse de divisions. La Hongrie refuse, par ailleurs, d'installer des centres d'accueil pour les réfugiés et ne veut pas apparaître comme un pays dit "en première ligne" comme la Grèce et l'Italie. Si les désaccords avec les pays d'Europe centrale persistent, il ne sera pas plus facile de se mettre d'accord sur les solutions de plus long terme sur la gestion de cette crise.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.