GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Septembre
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Bientôt des «hotspots» pour les migrants sur trois îles grecques

    media Des réfugiés syriens et d'autres migrants débarquent, le 24 septembre 2015, sur l'île grecque de Lesbos après avoir traversé à bord d'un canot pneumatique surchargé, une partie de la mer Egée, depuis la Turquie. REUTERS/Yannis Behrakis

    Au lendemain du sommet européen extraordinaire sur la crise des migrants, la Grèce a annoncé l'installation d’ici la fin octobre de centre d'enregistrement et d’orientation des migrants, ce que Bruxelles désigne comme des « hotspots ». Ils devraient ouvrir sur les îles de Lesbos, Kos et Leros.

    Avec notre correspondante à Athènes, Charlotte Stiévenard

    Les îles grecques de Lesbos, Kos et Leros vont accueillir ce qu'on appelle des « hotspots ». Ce sont des centres installés là où arrivent les migrants, financés par l'Union européenne. Ils permettront donc de les accueillir de façon plus organisée, mais aussi de faire le tri entre ceux qui viennent en Europe pour des raisons économiques et ceux qui fuient la guerre.

    Les premiers seront renvoyés tandis que les seconds seront orientés vers la procédure d'asile. Pour la gestion de ces centres, les Grecs seront assistés par les Européens. Sur place, on trouvera donc les agences Frontex pour la surveillance des frontières, Eosa pour l'asile et Europol pour la police.

    Selon le responsable du service grec de premier accueil Alexandre Arvanitidis, ils devraient être ouverts courant octobre, tandis que la procédure a déjà débuté sur une des îles, celles de Lesbos. Il s'agit d'aider la Grèce à gérer les arrivées, car ce pays est devenu la principale porte d'entrée des migrants en Europe, devant l'Italie.

    Depuis le début de l'année, plus de 300 000 personnes ont accosté sur les îles grecques, un voyage dangereux dans de petites embarcations depuis la Turquie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.