GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Décembre
Lundi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Autriche: l'Intérieur, la Défense et la diplomatie à l'extrême droite (Strache)
    • Les Saoudiennes pourront également conduire des motos et des camions à compter de juin 2018 (autorités)
    Europe

    Scandale au Vatican: un prêtre polonais fait son coming-out

    media Le Vatican a suspendu de ses fonctions le père Krzysztof Olaf Charamsa après qu'il a révélé son homosexualité. Rome, le 3 octobre 2015. REUTERS/Alessandro Bianchi

    A la veille de l’ouverture du synode sur la famille, un prêtre polonais a révélé publiquement son homosexualité. Le porte-parole du Vatican juge cette révélation « très grave » et « irresponsable ». L'avenir du prêtre au sein de l'Eglise sera décidé prochainement. Ce dernier assume toutefois ses propos et critique violemment son institution.

    Avec notre correspondant à Varsovie, Damien Simonart

    C'est dans une vidéo pour un documentaire sur l'égalité des personnes mariées en Pologne que le père Krzysztof Olaf Charamsa a fait son coming out. « Je suis gay », affirme dans un large sourire le prêtre de 43 ans, avant de se lancer dans un réquisitoire passionné contre la Pologne et l'Eglise.

    Tour à tour, il s'en prend aux députés polonais qui tiennent des discours homophobes à la tribune du Parlement en toute impunité, au nouveau président polonais, le conservateur Andrzej Duda, ainsi qu'à son prédécesseur, le libéral Bronislaw Komorowski, qui ignorent tous deux la cause des homosexuels.

    Au bord des larmes, il évoque enfin le suicide d'un jeune polonais homosexuel de 14 ans et le silence coupable d'une Eglise « en retard » et « paranoïaque » sur ce sujet. « L'abstinence totale et une vie sans amour ne sont pas une solution humaine  », explique le père Charamsa qui avoue également avoir un compagnon. Conscient qu'il ne pourra plus exercer son métier, le prêtre homosexuel attend désormais le verdict de l'Eglise. Le Vatican l'a d'ores et déjà démis de ses fonctions auprès de la Congrégation pour la doctrine de la foi.

    « Nous ne sommes pas du tout d'accord avec la réaction du Vatican », a réagi Elisabeth Saint-Guily, coprésidente du mouvement homosexuel chrétien David et Jonathan, qui juge que le père Krzysztof Olaf Charamsa « a du courage ». « Je ne sais pas si le pape est d’accord avec cette réaction du Vatican. Jusqu’à présent, ce que dit le pape François quand il parle des homosexuels est assez encourageant pour nous, donc on souhaite garder l’espérance », a-t-elle confié.

    Réactions outrées en Pologne

    Ni l'Etat ni l'Eglise polonaise, pourtant durement critiqués par le père Charamsa, n'ont souhaité officiellement réagir à son coming-out. Seul l'évêque du diocèse, auquel il appartient et qui décidera si oui ou non il peut rester dans le clergé, a appelé le prêtre homosexuel à revenir sur le chemin de la prêtrise dictée par le Christ.

    Les révélations du père Charamsa ont été vivement critiquées en Pologne, en particulier son apparition publique en soutane aux côtés de son fiancé. Un comportement non catholique qui devrait automatiquement le rayer des ordres, juge le rédacteur en chef d'un hebdomadaire catholique polonais.

    Un prêtre dominicain, habitué des médias, juge pour sa part que le père Charamsa n'a pas réfléchi aux conséquences de ses actes, lesquels entraîneront plus de dommages que d'intérêts. Accusé d'homophobie par le père Charamsa, le père Dariusz Oko, auteur d'ouvrages où il explique que l'homosexualité est une maladie, a indiqué pour sa part qu'il prierait pour lui et qu'il pourrait lui payer une thérapie pour se soigner.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.