GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Vatican: un synode pour rendre l’Eglise catholique plus ouverte

    media Le pape François au milieu des cardinaux et des évêques à l'ouverture du synode sur la famille entamé en octobre 2014. REUTERS/Tony Gentile

    Le deuxième volet du synode sur la famille s'ouvre ce dimanche à Rome, à la demande du pape François. Cet organe consultatif de l'Eglise catholique rassemble à Rome, pour trois semaines, quelque 360 participants. Ils sont chargés d'étudier tous les sujets touchant à la doctrine de l'Eglise concernant la famille. Une assemblée qui se tient à l'issue d'un processus de consultations entamé l'an dernier.

    Avec notre correspondant au Vatican, Olivier Bonnel

    Entre les partisans d’un rappel de la doctrine de l’Eglise et les promoteurs d’ouvertures bienveillantes et d’actions pastorales, ce deuxième synode en deux ans sur la famille s’ouvre dans un contexte de polarisation.

     → A (RE)LIRE : Scandale au Vatican: un prêtre polonais fait son coming-out

    Mais au-delà d’une querelle pressentie entre « anciens » et « modernes », tous à la demande du pape François devront se mettre d’accord sur une chose : l’Eglise doit trouver un nouveau langage pour expliquer sa vision de la famille dans un monde en perpétuelle mutation. Ouverture sur la morale sexuelle, accès au sacrement des divorcés-remariés, au-delà d’un catalogue de doléances, le pape espère qu’il sera redit combien la famille peut être une richesse, un repère pour la société.

    Venus des cinq continents, 250 évêques et cardinaux, mais aussi des experts invités comme des théologiens, ainsi que 18 couples de laïcs vont plancher pendant trois semaines sur « la vocation et la mission de la famille dans l’Église et dans le monde contemporain ». Comme l’an dernier, le pape François devrait assister à toutes les congrégations générales.

    Le cardinal Lorenzo Baldisseri, le secrétaire général du synode, a souligné que l’ambiance fébrile de ces dernières semaines lui rappelait le Concile Vatican II. C’est dire combien ces trois semaines de synode sont particulièrement attendues.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.