GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Royaume-Uni: un congrès des conservateurs hanté par l'Europe

    media Le Premier ministre britannique, David Cameron, est confronté à une fronde d’eurosceptiques déterminés à quitter l’UE. REUTERS/Matt Dunham/Pool

    Le congrès du parti conservateur britannique débute ce dimanche 4 octobre à Manchester. Ce rassemblement traditionnel intervient alors que les Tories gouvernent désormais seuls le pays depuis leur victoire aux élections de mai 2015. Néanmoins, la formation du Premier ministre David Cameron se réunit sur fond de divisions quant à la conduite à tenir lors du référendum sur l’appartenance de la Grande-Bretagne à l’Union Européenne (UE).

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    Les conservateurs arrivent à Manchester revigorés par leur victoire inattendue au mois de mai 2015, qui a permis à David Cameron de reformer un gouvernement cette fois 100% conservateur. Les militants et l’appareil du parti se frottent aussi les mains depuis l’élection à la tête du parti travailliste de Jeremy Corbyn qu’ils estiment inéligible et qui divise le Labour.

    Un avenir conservateur

    Le thème-clé de ce congrès 2015 tient en trois mots : « Stabilité, sécurité et opportunité ». Avant des scrutins électoraux en Ecosse et au pays de Galles mais aussi l’élection du prochain maire de Londres en 2016, les conservateurs veulent convaincre les Britanniques que l’avenir du pays est plus sûr entre leurs mains. Néanmoins, Manchester est un bastion travailliste et l’atmosphère s’annonce houleuse à l’extérieur du centre de Congrès avec plusieurs manifestations anti-austérité prévues.

    La fronde des eurosceptiques

    Qui plus est un autre sujet risque de venir gâcher la fête : l’Europe. David Cameron tente désespérement de renégocier les termes de l’appartenance britannique à l’Union Européenne avant la tenue d’un référendum d’ici 2017. Mais ses efforts ont été anéantis par un été dominé par la crise des réfugiés et la situation au sein de la zone euro. Le Premier ministre est donc désormais confronté à une fronde d’eurosceptiques déterminés, eux, à quitter l’Union et qui menacent à présent de lui mettre des bâtons dans les roues jusqu’au référendum.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.