GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Migrants: l’agence Frontex demande des renforts

    media Un bateau des garde-côtes espagnols accompagne une vedette française dans le cadre d'une opération organisée par Frontex, près du port d'Almeria en octobre 2009. AFP/Joël Saget

    L'Union européenne est soumise à une intense pression migratoire cette année. 630 000 personnes sont entrées illégalement en Europe depuis le début de l'année, selon l'agence aux frontières européennes, Frontex. Face à l'afflux de réfugiés et de migrants, légaux et illégaux, Frontex demande aux Etats membres de l'espace Schengen d'envoyer 775 agents supplémentaires sur le terrain, en prévision de l'ouverture de « hotspots », les centres d'identification des candidats à l'asile.

    Les agents demandés seront des policiers spécialisés dans les contrôles aux frontières, des experts, mais aussi des interprètes. Une telle requête est sans précédent dans l'histoire de l'agence Frontex, explique Ewa Moncure porte-parole de Frontex : « Nous n'avons jamais demandé le déploiement d'autant d'experts auparavant. Mais cela s'explique par la pression migratoire que nous vivons en ce moment, qui est sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale, selon les experts. »

    Identifier, enregistrer les migrants devient dont de plus en plus difficile. « Je ne sais pas encore comment [ces agents] seront répartis, mais cela va certainement conduire à doubler, voire à tripler [leur] nombre, poursuite Ewa Moncure. Ils travailleront notamment dans le cadre de nos opérations en Italie et en Grèce, mais nous avons particulièrement besoin de renforcer le processus d'enregistrement dans les futurs "hotspots", pour que les demandeurs d'asile puissent être enregistrés d'un côté, et que, d'un autre côté, les migrants qui ne sont pas des demandeurs d'asile soient aussi identifiés, et que les agents les préparent à retourner dans leurs pays d'origine. »

    920 agents déployés

    Avec l'arrivée de ces 775 nouveaux agents, le nombre des hommes de Frontex déployés sur terre sera multiplié par six, atteignant 920. L'agence dispose en outre d'environ 300 membres d'équipage sur les bateaux patrouillant à proximité des côtes grecques, et de quelque 400 autres surveillant les zones proches des côtes italiennes.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.