GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Aujourd'hui
Mardi 31 Mai
Mercredi 1 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: manifestation monstre contre le Traité transatlantique

    media Une véritable marée humaine a traversé Berlin pour dire «stop» au Traité de libre-échange transatlantique, samedi 10 octobre 2015. REUTERS/Fabrizio Bensch

    Une manifestation monstre a eu lieu samedi 10 octobre dans la capitale pour protester contre les projets de libre-échange entre l'Union européenne et les Etats-Unis, ainsi que celui entre l'UE et le Canada. Dans une grosse semaine, les négociations doivent reprendre entre Américains et Européens sur le traité de libre-échange transatlantique, TAFTA (TTIP, en anglais). Les autorités françaises ont fait connaître leur mécontentement. En Allemagne, la pression vient de la rue.

    Avec notre correspondant à Berlin, Luc André

    Quelque 150 000 personnes selon la police, 250 000 selon les organisateurs, une véritable marée humaine a traversé Berlin samedi pour dire « stop » au traité de libre-échange transatlantique. Dans le cortège, beaucoup de pancartes faites main. L'une d'entre elles donnait bien la tonalité : une Statue de la liberté en train d'engloutir le vieux continent.

    Syndicats, partis d'opposition, organisations environnementales ou religieuses s'étaient rassemblés derrière un appel unitaire. Cinq trains spéciaux et près de 600 autocars avaient acheminé des manifestants de tout le pays.

    L'Allemagne est avec l'Autriche l'un des pays où le traité suscite la plus grande opposition. Les protestations se cristallisent sur une peur de nivellement des normes sociales et environnementales ainsi que les fameux tribunaux d'arbitrage.

    Pour les manifestants, la démocratie est menacée. Les Allemands ont en effet sous les yeux les conséquences de ce type de procédures extra-judiciaires. L'opérateur électrique suédois Vattenfall conteste la sortie du nucléaire décidée en 2011 par Angela Merkel. Il réclame 4,7 milliards d'euros à l'Etat allemand.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.