GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le Pentagone suspend l'entrainement de tous les militaires saoudiens sur le sol américain
    Europe

    Grèce: le premier «hospot» pour l'accueil des migrants sur l’île de Lesbos

    media Des migrants afghans débarquent sur l'île grecque de Lesbos, le 3 octobre 2015. REUTERS/Dimitris Michalakis

    En Grèce, le premier centre d'enregistrement et de tri des migrants doit être ouvert d'ici une dizaine de jours, c'est ce qu'a promis le ministre grec à la Politique migratoire, Yannis Mouzalas. Ce week-end, il a reçu Dimitris Avramopoulos, le commissaire européen chargé de ces questions, et Jean Asselborn, le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, qui assure la présidence tournante de l'Union européenne. C'est l'île de Lesbos qui accueillera ce premier centre d'enregistrement.

    Avec notre correspondante à Athènes, Charlotte Stiévenard

    Au beau milieu des champs d'olivier, dans des préfabriqués blancs installés derrière des grilles, le camp de Moria existe depuis deux ans déjà. A quelques kilomètres de Mytilène, le chef-lieu de l'île de Lesbos, les migrants viennent se faire enregistrer pour pouvoir continuer leur voyage légalement.

    Bientôt, ce camp sera donc transformé en « hotspot ». C'est comme cela que l'Union européenne appelle ces nouveaux centres d'enregistrement et de tri des migrants. En plus de l'identification, il y aura désormais un tri entre les réfugiés des pays en guerre et ceux qui sont partis pour des raisons économiques.

    Une aide accrue de l'Union européenne

    Pour cela, la Grèce recevra une aide accrue de l'Union européenne avec plus de personnel et de moyens. Lesbos est en première ligne, car elle reçoit plus de la moitié des arrivées de migrants depuis la Turquie. Mais quatre autres centres doivent également ouvrir sur les îles de Kos, Samos, Chios et Leros.

    Lors de sa visite en Grèce, Jean Asselborn, le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, a rappelé que l'installation de ces centres est une des conditions du partage européen des flux migratoires. L'Union européenne prévoit en effet la relocalisation de 70 000 réfugiés arrivés en Grèce dans d'autres Etats membres. Mais depuis le début de l'année, ce sont 400 000 personnes qui ont débarqué sur les côtes grecques.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.