GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: les populistes de Pegida manifestent à Dresde

    media La mobilisation de Pegida est restée similaire à celle de la semaine dernière, avec 7500 à 9000 personnes à Dresde en Allemagne ce 12 octobre. REUTERS/Hannibal Hanschke TPX IMAGES OF THE DAY

    La mobilisation de Pegida est restée similaire à celle de la semaine dernière, avec 7 500 à 9 000 personnes, et cela à une semaine du premier anniversaire du mouvement populiste. Ces dernières semaines, Pegida a concentré ses critiques contre l'arrivée de nombreux réfugiés en Allemagne et la politique menée par le gouvernement d'Angela Merkel.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    « Expulser, expulser ». Le message des manifestants qui dénonce « la mafia du droit d'asile » est clair : les réfugiés doivent quitter le pays. Le mouvement de protestation se focalise de plus en plus contre les migrants et contre les responsables politiques accusés d'ouvrir largement les frontières.

    Le cofondateur de Pegida a évoqué « les dictateurs berlinois », pour qualifier le gouvernement. La candidate du mouvement aux municipales de Dresde en juin a qualifié Angela Merkel de « femme la plus dangereuse d'Europe », « d'irresponsable » et demandé sa démission. « Merkel a fait de l'Allemagne un gigantesque camp dans la jungle », a déclaré Tatjana Festerling en évoquant les réfugiés. Pour la responsable de Pegida, ces derniers viennent tous de pays sûrs. La foule a scandé « traitres, traitres » à l'adresse des responsables politiques. Un gibet auquel étaient accrochés deux panneaux « réservés pour Merkel et Gabriel », le vice-chancelier, a provoqué des réactions outragées sur les réseaux sociaux.

    A une semaine de son premier anniversaire, le mouvement Pegida exploite la thématique des réfugiés. Les experts s'inquiètent d'un rapprochement de plus en plus net avec d'autres partis populistes comme l'alternative pour l'Allemagne ou des groupes néo-nazis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.