GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 24 Novembre
Lundi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Colombie: la mairie de Bogota décrète le couvre-feu dans toute la ville après des violences et des pillages
    Europe

    Vatican: le pape François s'excuse au nom de l'Eglise pour les scandales

    media Le pape François lors de son audience du mercredi 14 octobre, place Saint-Pierre, au Vatican. REUTERS/Stefano Rellandini

    A Rome, à l'improviste le pape François a demandé pardon, ce mercredi matin, pour les récents scandales intervenus à Rome comme au Vatican. Mais le pape n'en a pas dit plus.

    Avec notre correspondant au Vatican,  Antoine-Marie Izoard

    Comme chaque mercredi matin, le pape François a démarré son audience générale par un grand tour de la place Saint-Pierre en papamobile. Puis, de façon inattendue, il s'est adressé aux 30 000 fidèles présents pour  « demander pardon, au nom de l'Eglise, pour les scandales qui, ces derniers temps, sont survenus à Rome comme au Vatican. »

    Le pape n'en dira pas plus. Il n'en demeure pas moins vrai que le Vatican a récemment été secoué par plusieurs affaires comme l'ajournement du procès puis la mort d'un évêque soupçonné de pédophilie, et plus récemment le coming out d'un prélat de la curie qui a aussi révélé sa relation avec un autre homme.

    Le pape a fait référence à Rome. On peut imaginer qu'il pensait au coup final que le Vatican a récemment porté au maire de Rome, Ignazio Marino, poussé à la démission après plusieurs scandales.

    D'autres évoques quelques affaires de murs qui pourraient encore sortir, liées à des congrégations religieuses, et le diocèse de Rome pointé du doigt l'été dernier pour avoir fermé les yeux sur les funérailles grandiloquentes d'un présumé boss de la mafia.

    Puis, il y a le Synode des évêques sur la famille, en cours au Vatican, qui de l'extérieur donne l'impression d'un immense champ de bataille, même si les participants assurent que les débats y sont sereins.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.