GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 23 Octobre
Mardi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Royaume-Uni: Cameron annonce des mesures contre l'extrémisme

    media Afin de lutter contre la radicalisation des jeunes, David Cameron a présenté une série de mesures visant à lutter contre l'extrémisme. REUTERS/Olivia Harris

    Le Premier ministre britannique David Cameron a présenté lundi 19 octobre sa «nouvelle stratégie contre l'extrémisme», plusieurs nouvelles mesures qui ciblent notamment les jeunes. Le but est d'empêcher les groupes jihadistes de recruter au Royaume-Uni. Avant la fin de l'année cette nouvelle stratégie devrait déboucher sur un projet de loi anti-extrémisme.

    Empêcher les mineurs de 16 et 17 ans de rejoindre des groupes terroristes comme l'organisation Etat islamique, en facilitant le retrait de leurs passeports par les parents, c'est l'une des mesures annoncées par David Cameron.

    Le Premier ministre britannique souhaite que les enfants et les personnes vulnérables soient mieux protégés contre le risque de radicalisation.

    D'après les chiffres officiels plus de 700 britanniques sont partis combattre dans les rangs du groupe Etat islamique, en Syrie et en Irak, et environ 300 d'entre eux seraient rentrés au Royaume-Uni, d'où le risque accru de voir l'extrémisme se propager.

    « Pour combattre cette idéologie empoisonnée, nous avons le choix : allons nous fermer les yeux en espérant que nos valeurs survivront ou bien défendrons-nous ces valeurs de toutes nos forces ? » a lancé David Cameron.

    Le gouvernement de Londres compte durcir les conditions requises pour devenir citoyen britannique, notamment pour ceux ayant promu des « opinions extrémistes », il sera également plus facile de déchoir de leur nationalité ceux qui « rejettent » les valeurs britanniques.

    Les mesures annoncées ont été dénoncées par des organisations islamiques. Parmi elles, le conseil des musulmans de Grande Bretagne, qui craint qu'il ne s'agisse d'une stratégie contreproductive.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.