GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Aujourd'hui
Mardi 31 Mai
Mercredi 1 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Suède: 190 000 demandeurs d’asile attendus en 2015

    media Un pompier finit d'éteindre le feu qui a ravagé un centre d'accueil pour demandeurs d'asile dans la nuit du 19 au 20 octobre 2015, près de Munkedal, sur la côte-ouest de la Suède. REUTERS/Adam Ihse/TT News Agency

    En Suède, 190 000 demandeurs d’asile sont attendus cette année, selon l’agence suédoise de migration, alors que le pays a déjà du mal à gérer l’arrivée record de réfugiés en provenance de Syrie.

    Autrefois « terre promise » pour les migrants, la Suède a changé de visage ces dernières semaines. Signe extrême du rejet des réfugiés par une partie de la population, une vague d’incendies sans précédent a touché les foyers d’accueil dans la capitale mais aussi et surtout en province : quinze au total depuis le 1er janvier dernier.

    Le dernier incendie en date s’est déclaré dans la nuit de lundi à mardi 20 octobre à Munkedal, une bourgade tranquille de 10 000 habitants sur la côte-ouest de la Suède. Les flammes n’ont pas fait de blessé grave mais elles ravivent le débat sur l’accueil des étrangers dans un contexte déjà tendu. « C’est grave et effrayant, a fait savoir le Premier ministre social-démocrate Stefan Löfven. Ce n’est pas la Suède dont nous sommes fiers ».

    Méfiance croissante vis-à-vis des Roms

    Alors que l’extrême droite locale fait planer la menace d’un peuple suédois bientôt minoritaire et obligé de se convertir à l’islam face à l’afflux des étrangers, empruntant à la théorie conspirationniste du « grand remplacement » développée par l’extrême droite en France, à ces incendies d’appartements et de foyers dans lesquels vivent les migrants s’ajoute une méfiance croissante vis-à-vis des Roms de Roumanie, eux aussi très bien accueillis au départ. Ces derniers qui, pour la plupart, vivent de mendicité sur le parking des supermarchés ou à la sortie des métros, sont désormais victimes d’une recrudescence d’attaques.

    Au regard de sa population, la Suède reste le pays qui accueille le plus de réfugiés en Europe. Les services migratoires suédois tablaient sur 74 000 demandes cette année, la prévision vient presque de tripler.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.