A Bonn, les négociations sur le climat piétinent - Europe - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

A Bonn, les négociations sur le climat piétinent

media Christiana Figueres, la secrétaire de la Convention des Nations unies sur les changements climatiques (Cnuccc) et Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, le 20 octobre, à Bonn, lors des discussions sur le climat. AFP PHOTO / PATRIK STOLLARZ

Les 195 Etats, plus l'Union européenne, qui négocient depuis le début de la semaine sur le climat, à Bonn, en Allemagne, doivent présenter ce vendredi le texte qui servira de base de travail pour la COP 21 à Paris. Les discussions sont tendues, et il ne reste plus que quelques heures pour parvenir à lever les divisions, notamment sur le financement.

Avec notre envoyé spécial à Bonn,  Achim Lippold

Dans l'après-midi, on devrait savoir sur quel texte les 195 Etats, plus l’Union européenne, se sont mis d’accord. Les délégations négocient jusqu’à la dernière minute aujourd’hui, preuve que c’est vraiment très difficile de se mettre d’accord sur un document concis. Plutôt que de refléter un compromis sur la question « comment lutter contre le réchauffement climatique », le projet d’accord risque d’être une compilation de position nationale.

C’est exactement ce que la présidence française de la COP 21 voulait éviter, car un document complexe complique sérieusement les tractations à Paris en vue de parvenir à un accord final sur le climat.

Plusieurs délégations veulent à présent jouer les prolongations. Des voix s’élèvent déjà pour demander une autre session de travail avant la Conférence de Paris. Ce vendredi matin, certains délégués ont ouvertement exprimé leur insatisfaction avec le projet d’accord, - les pourparlers notamment sur la question des aides financières que les pays pauvres réclament des pays riches. En fait, cette semaine à Bonn a ravivé à nouveau la fracture nord-sud qui caractérise depuis toujours les négociations sur le climat.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.