GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 30 Juillet
Dimanche 31 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «C'est avec humilité et détermination que j'accepte la désignation», a déclaré l'ancienne secrétaire d'Etat, lors d'un discours solennel à Philadelphie ce jeudi 28 juillet.

    Europe

    François Hollande à Athènes pour apporter son soutien à la Grèce

    media Le Premier ministre grec Alexis Tsipras aux côté de François Hollande et du président grec Prokopis Pavlopoulos, le 22 octobre 2015. REUTERS/Michalis Karagiannis

    Le président français entame sa deuxième journée à Athènes. Jeudi, François Hollande a rencontré le président de la République hellénique. Ce vendredi, il sera en tête-à-tête avec Alexis Tsipras. Des discussions auront lieu entre les délégations des deux gouvernements. Quatre ministres français en font partie. Cette rencontre sera l'occasion de discuter affaires, mais les Grecs attendent aussi le soutien français sur la question de la dette.

    Avec notre correspondante à Athènes, Charlotte Stiévenard

    Alexis Tsipras et François Hollande devraient discuter, notamment, investissements français en Grèce. Parmi les secteurs prioritaires pour le gouvernement grec, il y a les nouvelles technologies, l'économie numérique, les infrastructures, le tourisme, l’agriculture ou encore les produits agricoles transformés, selon notre correspondante à Athènes, Charlotte Stiévenard. Et aussi les privatisations en général avec le fonds créé à la demande des créanciers et qui contient pour 50 milliards d'euros d'actifs publics.

    Les deux chefs d'Etat vont également parler réformes. La France a proposé son assistance technique en matière de finances publiques, fiscalité et administration. 

    Aider la Grèce, « c'est notre intérêt »

    Mais ce que le Premier ministre grec attend de cette rencontre, c'est surtout le soutien français dans les négociations sur la dette. Pour le président français, elles doivent avoir lieu, sinon la Grèce ne pourra pas retrouver le chemin de la croissance. « C’est nous qui devons aider la Grèce parce que c’est notre intérêt », a d'ailleurs déclaré François Hollande à peine arrivé à Athènes.

    Des mots qu’il a répétés sept fois en quelques minutes, rapporte notre envoyé spécial, Florent Guignard : aider la Grèce, d’abord, à surmonter le poids de sa dette. « Je sais tous les efforts que le peuple grec a dû réaliser et toutes les réformes qui ont été depuis des années engagées et encore ces derniers mois votées, a-t-il souligné. Il en faudra d’autres pour qu’il puisse y avoir le succès. Mais j’ai dit aussi que la négociation sur la dette devait être l’étape suivante. »

    Mais François Hollande privilégie un rééchelonnement des remboursements, plutôt qu'une coupe. La dette représente aujourd'hui près de 180 % du Produit intérieur brut du pays.

    Soutenir le pays dans l'accueil des migrants

    Il faut aider la Grèce, répète celui qui a aidé les Grecs à rester dans l’euro. Un rôle que François Hollande n’a pas manqué de rappeler lui-même. Et ce qui vaut pour la dette vaut aussi pour les migrants, alors que 500 000 personnes sont arrivées dans le pays depuis le début de l’année. « La Grèce c’est notre frontière extérieure, a-t-il rappelé, donc si nous ne protégeons pas notre frontière extérieure, si nous ne créons pas des centres qui puissent permettre d’aider les personnes qui dépendent du droit d’asile, de raccompagner celles qui n’en relèvent pas, alors nous ne traiterons pas ni humainement, ni efficacement la question des réfugiés. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.