GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le ministre bavarois de l'Intérieur a annoncé au lendemain de l'attentat-suicide près d'un festival de musique à Ansbach qu'une vidéo avait été retrouvée sur le téléphone portable de l'auteur de l'attaque. «Il a explicitement annoncé (agir) au nom d'Allah, a fait allégeance (au chef du groupe EI), Abou Bakr al-Baghdadi (...) et annoncé expressément une vengeance contre les Allemands qui se mettent en travers de la voie de l'islam», a déclaré le ministre.

    Europe

    Migrants, réfugiés: le nouveau plan grec à l'approche de l'hiver

    media Des migrants attendent à une gare près de la frontière macédonienne, le 11 septembre à Idomeni, en Grèce. Arrivés dans l'UE par Athènes, ils devaient alors en passer par là pour rejoindre l'Europe occidentale. REUTERS/Yannis Behrakis

    L'Europe va construire 100 000 places d'accueil pour les réfugiés sur la route des Balkans, celle qu'ils empruntent pour rejoindre le nord de l'Europe. C'est ce qu'ont décidé les chefs d'Etat et de gouvernement européens lors d'un mini-sommet. La Grèce doit créer environ 50 000 places. Alors que l'hiver approche, le gouvernement travaille dans l'urgence.

    Avec notre correspondante à Athènes,  Charlotte Stiévenard

    Avec le système européen des relocalisations de réfugiés, la Grèce va devoir en héberger le temps qu'ils soient envoyés dans d'autres Etats membres. Le ministre grec de l'Immigration, Yannis Mouzalas, s'est félicité de ne pas avoir à créer de prisons.

    Le pays va donc trouver d'une part 20 000 places dans des logements. Et ce avec le financement de l'Union européenne, et surtout l'assistance technique et financière des Nations unies.

    De l'autre, il compte créer 27 000 places dans des camps : les centres d'enregistrement et de tri sur les îles, les fameux « hotspots », mais aussi un ou plusieurs camps à Athènes et au nord de la Grèce.

    Pour ça par contre, le gouvernement devra compter sur ses propres moyens, même s'il a aussi demandé l'aide de l'Union européenne. Quelque 70 000 réfugiés devraient être relocalisés depuis la Grèce vers d'autres Etats membres.

    C'est donc plus que l'hébergement prévu, mais le gouvernement grec espère que la procédure sera assez rapide pour permettre un roulement. Pour l'accueil de ceux qui ne pourront pas être envoyés légalement vers d'autres pays, le flou persiste et l’hiver approche.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.