GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Juin
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La Pologne bascule dans le camp des Etats européens eurosceptiques

    media Jaroslaw Kaczynski, le président du parti conservateur Droit et Justice victorieux des élections législatives du 25 octobre 2015, à Varsovie. REUTERS/Pawel Kopczynski

    Le camp des eurosceptiques polonais sort renforcé des législatives. Le parti Droit et Justice (PiS) a remporté les élections de dimanche avec 37,58% des suffrages. Avec la majorité absolue au Parlement, les conservateurs populistes vont vouloir défendre les intérêts de leur pays et limiter le pouvoir de Bruxelles.

    Après la Hongrie, la Slovaquie et la République tchèque, la Pologne bascule dans le camp des Etats européens eurosceptiques et anti-immigration. Le prochain gouvernement polonais dirigé par le parti Droit et Justice (PiS) va à son tour s'opposer à l'accueil des réfugiés et chercher à réduire le pouvoir des institutions européennes.

    Le Royaume-Uni, au bord du Brexit, la sortie de l'Union européenne, a désormais un nouvel allié pour réformer les traités. Le Premier ministre britannique David Cameron doit obtenir des concessions de l'Union européenne pour convaincre les électeurs britanniques de ne pas voter en faveur du Brexit en 2017.

    Le parti de Jaroslaw Kaczynski, qui a fait campagne pour défendre les intérêts des mineurs polonais, compte de son côté sur le soutien des conservateurs britanniques dans les négociations sur le climat. Le PiS veut que le charbon reste la principale source d'énergie en Pologne.

    Enfin, le gouvernement polonais sera dans une posture de défiance vis-à-vis de la Russie. Un programme qui risque d'exacerber les tensions avec Bruxelles, Berlin et Moscou.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.