GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 10 Décembre
Dimanche 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Nouveaux naufrages dramatiques de réfugiés en mer Egée

    media Sur l'île grecque de Lesbos, une volontaire porte un enfant rescapé du terrible naufrage d'un bateau de migrants qui a eu lieu mercredi soir 28 octobre 2015, en mer Egée. REUTERS/Giorgos Moutafis

    Des embarcations de migrants ont fait naufrage entre la Turquie et la Grèce dans la soirée et la nuit de mercredi 28 à jeudi 29 octobre. Au moins dix personnes ont péri et parmi elles sept enfants. Mais le bilan pourrait être plus lourd car les opérations de secours se poursuivent au large de l’île grecque de Lesbos pour tenter de retrouver des disparus.

    Il est difficile de connaître le nombre exact de personnes portées disparues et la police portuaire de Lesbos avoue être dans le flou. Selon l’Organisation internationale des migrations (OIM), 300 personnes se trouvaient à bord de plusieurs embarcations qui ont fait naufrage.

    Les gardes-côtes grecs ont déjà secouru 242 migrants et beaucoup sont en état d’hypothermie. Les photographes présents sur les plages envoient des photos sur lesquelles on voit des enfants inanimés, que des secouristes tentent de ramener à la vie. Selon les médias sur place, des enfants ont été transférés dans un état critique dans le dispensaire proche de Molyvos. Dans la matinée de ce jeudi, une fillette de cinq ans a succombé à l'hôpital de Samos.

    Avec l’hiver qui se profile, de nombreux candidats à l’exil sont tentés de prendre la route, avant que les conditions météo ne se dégradent encore plus. De nouveaux drames sont donc encore à redouter. Les autorités grecques, dépassées, appellent à un sursaut européen. « Tant que l'Europe cultivera les égoïsmes nationaux, les passeurs feront d'énormes chiffres d'affaires au détriment de la vie des réfugiés », regrette dans un communiqué Theodore Dritsas, le ministre grec de la Marine.

    Les conditions météorologiques sont mauvaises en Méditerranée ces dernières pour les fragiles embarcations de migrants. REUTERS/Giorgos Moutafis

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.