GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 29 Juillet
Samedi 30 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Assassinat du père Hamel: le deuxième tueur identifié, fiché "S" depuis le 29 juin
    • Barack Obama: «Nous mènerons Hillary à la victoire»
    Europe

    Varoufakis payé 24 000 euros pour une interview à la télé italienne

    media Le député de Syriza et ex-ministre des Finances Yanis Varoufakis, le 10 juillet dernier, à Athènes, au Parlement. REUTERS/Jean-Paul Pelissier

    Mille euros la minute. C’est ce que vaudrait la parole de Yanis Varoufakis. L’ancien ministre grec des Finances a reçu 24 000 euros pour une interview de 22 minutes sur la télévision publique italienne, la RAI 3. L’information a suscité un tollé en Italie. Depuis son départ du gouvernement d’Alexis Tsipras en juillet dernier, Yanis Varoufakis a repris sa carrière d’économiste et sillonne le monde en tant que conférencier. Une reconversion qui serait très lucrative, selon ses détracteurs.

    L’hebdomadaire grec Proto Thema se fonde sur des échanges de mail avec l’agence London Speaker Bureau, qui met en contact personnalités et organisateurs d’événements, pour dévoiler les tarifs du conférencier Yanis Varoufakis.

    L’ancien ministre grec demanderait à être payé plus de 55 000 euros par discours donné « hors de l’Europe ». En Europe, il prendrait 4 500 euros, une somme ramenée à 1 400 pour un discours à l'université. A ces coûts s’ajouteraient des frais de déplacement en classe affaires.

    Il n’en fallait pas moins pour enflammer les réseaux sociaux et provoquer une réaction du principal intéressé qui se dit victime d'une campagne de dénigrement. Sur son blog, Varoufakis détaille les sommes reçues pour ses conférences. Il affirme, par exemple, n'avoir rien reçu pour être venu, en août, à la Fête de la rose de l’ancien ministre de l’Economie Arnaud Montebourg, mais, en revanche, il a bien été payé 24 000 euros de l’interview donnée à la télévision publique italienne.

    L’ancien ministre de précise pas s’il est ou non représenté par une agence. Selon la version britannique du site d’information Business Insider, le London Speaker Bureau avait récemment fait la promotion de son intervenant Yanis Varoufakis, dont la photo s’affichait aux côté d’autres personnalités telles que Lech Walesa, Romano Prodi ou François Fillon. La photo a aujourd'hui disparu du site de l'agence.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.