GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Août
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Aujourd'hui
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Crash en Egypte: les Russes sous le choc

    media Les membres des familles des victimes du crash d'un avion de ligne russe à Charm-el-Cheikh, en Egypte, se sont rassemblés dans un hôtel près de l'aéroport de Saint-Pétersbourg, le 31 octobre 2015. REUTERS/Peter Kovalev

    L'heure est encore à l'émotion, en Russie, ce dimanche, après le crash d’un avion de ligne russe dans le Sinaï égyptien ayant causé la mort de 217 passagers et sept membres d’équipage. L’assistance des proches des victimes se poursuit à Saint-Pétersbourg, tandis que l’enquête pourrait rapidement avancer.

    Avec notre correspondant à MoscouEtienne Bouche

    L’accident a provoqué un choc en Russie. A bord de l’avion, il y avait 224 personnes, quasiment toutes étaient russes. Des touristes en vacances à Charm El-Cheick, une station balnéaire prisée des Russes.

    En l’absence de survivants, le journal en ligne Gazeta.ru souligne qu’il s’agit de la plus grave catastrophe aérienne de l’histoire russe. En conséquence, Vladimir Poutine a décrété une journée de deuil national ce dimanche. Et les drapeaux sont en berne.

    Samedi soir, l’assistance des proches des victimes se poursuivait à Saint-Pétersbourg tandis qu’en Egypte, les corps des passagers commençaient à être acheminés au Caire. Les boîtes noires de l’appareil ont été retrouvées et vont pouvoir être analysées.

    La branche égyptienne du groupe Etat islamique a affirmé être à l’origine de l’accident, une hypothèse qui laisse dubitatifs les spécialistes en aéronautique. A Moscou, la revendication est rejetée. « Nous nous trouvons en contact étroit avec nos collègues égyptiens et les autorités aériennes de ce pays. A l’heure actuelle, ils ne disposent d’aucune information qui confirmerait de telles insinuations », a déclaré le ministre russe des Transports qui est arrivé sur place, accompagné d’une équipe d’experts.

     → A (RE)LIRE : Crash de l'avion russe: défaillance technique ou attentat?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.