GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Les causes du crash en Egypte restent mystérieuses

    media Les portraits de l'équipage de l'A321 qui s'est crashé en Egypte sont affichés à Moscou dans les bureaux de la compagnie aérienne. REUTERS/Maxim Shemetov

    Le rapatriement des dépouilles des victimes du crash dans le Sinaï a commencé. Les enquêteurs sont arrivés en Egypte et vont tenter de déterminer les causes de l’accident. Mais dès lundi, la compagnie charter concernée, Metrojet, a décliné toute responsabilité.

    Avec notre correspondante à MoscouMuriel Pomponne

    L’avion avait 18 ans et avait subi en 2001 une avarie qui avait nécessité d’importantes réparations. Mais Alexandre Smirnov, le directeur général adjoint de la compagnie aérienne, exclut tout problème lié à une éventuelle vétusté de l’appareil : « Il n’y a pas de défaillance du moteur ou de défaillance technique quelconque. La seule cause possible du crash pourrait être une action physique extérieure ».

    Une formulation floue, mais qui alimente les doutes sur un possible attentat, alors qu’un groupe affilié à l’Etat islamique, a affirmé être responsable de la catastrophe.

    Mais les autorités russes se montrent très prudentes, à l’instar de Alexandre Niradko, chef de l’organe de contrôle du secteur aéronautique, qui se trouve en Egypte auprès des enquêteurs : « Nous savons que l’espace de dispersion des débris est très important, ce qui prouve que la désintégration s’est produite en l’air à une grande altitude, mais il est bien trop tôt pour parler des causes. Ce sont des spéculations sans fondement ».

    L’enquête est menée par l’Egypte, en présence d’experts russes, français et allemands. Les boîtes noires devraient être examinées au Caire, mais si elles sont trop endommagées, elles seront transférées en France.


    « Dans notre cœur et notre âme, nous sommes avec vous »

    Alors qu'il ne s'était pas exprimé depuis la catastrophe, le président Poutine a adressé ses condoléances au peuple russe à l'occasion d'une rencontre avec le ministre des Transports de retour d'Egypte.

    « Je voudrais encore une fois exprimer mes condoléances aux proches et aux familles des victimes. C’est une immense tragédie, et bien sûr, dans notre cœur et notre âme, nous sommes avec vous. Je voudrais remercier les habitants de Saint-Pétersbourg pour leur réaction, visible par tout le pays, remercier aussi tous les habitants de la Russie pour leur compassion. Pendant de pareilles tragédies, et dans de tels moments, il est très important de sentir l’épaule des proches, la compassion du pays entier, face à cette terrible catastrophe. Sans aucun doute, tout doit être fait pour savoir ce qui s’est passé, élucider les circonstances de la catastrophe, afin de réagir de façon appropriée ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.