GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 30 Juin
Vendredi 1 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Migrants: une coopération franco-britannique payante

    media Le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et son homologue britannique, Theresa May, à Londres, le 2 novembre 2015. Crédit: Ambassade de France à Londres.

    La situation à Calais, point de passage entre la France et le Royaume-Uni, était au menu du dîner que Bernard Cazeneuve, le ministre français de l'Intérieur, a eu avec son homologue britannique Theresa May, lundi, à Londres. Pas de grande annonce cette fois-ci. Mais un engagement à renforcer une coopération qui, aux yeux des deux pays, a fait ses preuves.

    Avec notre envoyé spécial à Londres, Guilhem Delteil

    Bernard Cazeneuve, le ministre français de l’Intérieur, ne manque pas une occasion de le souligner : la coopération entre les deux pays se passe bien. Tellement bien que depuis huit jours, les Britanniques n'ont constaté aucun passage par le tunnel sous la Manche.

    Et pour David Skully, le directeur de la police aux frontières française, il est peu probable que certains migrants arrivent à passer entre les mailles. « Le ministre nous a dit : zéro passage, c’est zéro passage. Surtout sous le tunnel, la faculté de pouvoir passer comme ça, elle est quasi nulle aujourd’hui », affirme-t-il.

    Rendre la frontière étanche, c'était l'un des objectifs des deux gouvernements. Pour cela, les Britanniques ont annoncé en août dernier une enveloppe de 35 millions d'euros pour renforcer la sécurité autour du port et du tunnel de Calais. Aux yeux de Paris et Londres, les résultats sont encourageants. Mais il ne s'agit pas d'un aboutissement. « Ce soir, nous avons souhaité donner un nouveau souffle à cette coopération franco-britannique concrétisée par un engagement très fort d’amplification de notre action dans le domaine de la lutte contre l’immigration irrégulière », a expliqué Bernard Cazeneuve.

    Une lutte que les deux pays entendent mener sur leurs territoires respectifs, mais aussi au-delà des frontières européennes. Ils envisagent notamment d'aider les pays sahéliens sur le contrôle des frontières et la lutte contre la fraude documentaire.


    La justice ordonne des aménagements sanitaires dans la jungle de Calais

    Pour le tribunal administratif de Lille, il y a une « urgence caractérisée » dans la jungle de Calais. Saisie par plusieurs ONG, l'instance a ordonné à l'Etat et à la mairie de cette ville du Nord de la France située face aux côtes britanniques de réaliser de nouveaux aménagements sanitaires pour les près de 6 000 migrants vivant actuellement sur cet ancien terrain industriel.

    Cinquante latrines doivent être installées dans les huit jours, dix points d'eau créés ainsi qu'un dispositif de collecte des ordures et un accès au campement pour les services de secours. Et tous les mineurs doivent être recensés dans les 48 heures afin d'être placés dans des centres d'accueil. Une victoire pour les associations.

    ça est sous astreinte de 100 euros par jour de retard donc on est véritablement dans une décision qui est contraignante pour l’administration et qui est une véritable victoire pour nous.
    Anne-Lise Denoeud Juriste chez Médecins du monde 03/11/2015 - par France Info Écouter

    Des mesures accompagnées astreignantes donc. Un jugement qui n’inquiète pas Bernard Cazeneuve. Pour lui, elles vont pleinement dans le sens de la politique gouvernementale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.