GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Turquie: deux journalistes inculpés pour «tentative de coup d'Etat»

    media Un kiosque présentant la presse turque au lendemain des élections législatives du 1er novembre 2015. REUTERS/Osman Orsal

    Un tribunal d'Istanbul a inculpé et écroué ce mardi deux responsables du magazine d'opposition Nokta, qui avaient critiqué la large victoire du parti islamo-conservateur AKP du président Recep Tayyip Erdogan. La pression sur ses opposants demeure vive.

    Le rédacteur en chef du magazine Nokta et le directeur de la publication ont été écroués après avoir été inculpés de « tentative de coup d'Etat ». Les deux hommes avaient été arrêtés par la police à Istanbul, lundi, alors que le dernier numéro du magazine avait présenté en première page le triomphe du parti islamo-conservateur AKP aux législatives, comme « le début de la guerre civile en Turquie ».

    Une chose est certaine, après les législatives, les Etats-Unis ont déploré les « pressions » et les « intimidations » qui ont visé les médias turcs d'opposition pendant la campagne électorale. Et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, de son côté, a reproché au régime d'Ankara des « interventions dans l'autonomie éditoriale des médias ».

    La police est intervenue à la télévision

    On se souvient, la semaine dernière la police turque avait pris de force le contrôle de deux chaines de télévision proches de l'opposition et depuis, 58 journalistes ont été licenciés.

    Si on ajoute à cela la pression constante contre les Kurdes et les arrestations parmi des policiers et des fonctionnaires de haut rang soupçonnés d'être des proches de l'imam Fethullah Güllen, l'ennemi juré du président Recep Tayyip Erdogan, on peut penser que ce dernier veut renforcer par tous les moyens, son emprise sur le pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.