GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Mai
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Migrants: des réseaux de passeurs démantelés en Allemagne et en France

    media Des policiers allemands devant l'une des vingt-quatre maisons perquisitionnées, ici à Essen (Rhénanie-du-Nord-Westphalie), dans le cadre d'une opération visant un réseau de passeurs, le 4 novembre 2015. AFP PHOTO / DPA / MARCEL KUSCH

    Plusieurs centaines de policiers allemands ont participé mercredi 4 novembre à une série de perquisitions visant un réseau international de passeurs, à travers trois Etats-régions, et ont arrêté son cerveau présumé, selon la police et le parquet. Les personnes appréhendées sont accusées de délivrer de faux papiers d'identité à des migrants souhaitant gagner l'Allemagne. En France, un jeune marin français a également été arrêté dans le Nord, soupçonné d'avoir transporté des migrants de l'autre côté de la Manche.

    Avec notre correspondant à Berlin,  Pascal Thibaut, et AFP

    Des machettes, des poignards, des couteaux et autres munitions : l'arsenal saisi par la police était impressionnant. Pas étonnant donc que les forces de l'ordre allemandes aient agi en force en raison du danger qui pouvait émaner du réseau international de passeurs visé.

    Plus de 500 policiers sont intervenus tôt mercredi dans trois régions de l'Ouest de l'Allemagne. Vingt-quatre habitations ont été perquisitionnées. Le plus gros coup de filet a eu lieu dans la ville d'Essen où le chef supposé de ce réseau, un jeune Libanais de 24 ans, a été interpellé. Il se voit reprocher d'avoir utilisé ses contacts à l'étranger pour fournir de faux papiers à des candidats à l'exil souhaitant gagner l'Europe et l'Allemagne. 10 000 euros étaient réclamés aux migrants pour un tel voyage.

    D'après les enquêteurs, le réseau s'adressait principalement à des Syriens et à des Libanais. Les faux papiers qui leur étaient vendus devaient leur permettre d'entrer en Allemagne par avion. Mais de nombreux clients de ces passeurs ont été interpellés avant même d'atteindre leur destination. Le cas d'une famille libanaise de dix personnes restée bloquée plusieurs semaines en Malaisie avait notamment défrayé la chronique. Elle avait finalement été autorisée à gagner l'Allemagne pour des raisons humanitaires.

    Un Zodiac et beaucoup d'argent

    Dans le même temps, mais en France, un jeune marin-pêcheur français soupçonné d'organiser des passages illégaux de migrants vers l'Angleterre a été arrêté avec cinq autres complices lundi par la Police aux frontières près de Dunkerque (Nord).

    Agé d'une vingtaine d'années, il est soupçonné de faire partie d'un vaste réseau organisant des traversées de la Manche pour des migrants. Les six individus sont actuellement en garde à vue avant une possible mise en examen d'ici vendredi, a indiqué la Juridiction interrégionale spécialisée de Lille.

    Le marin pêcheur effectuait « depuis plusieurs mois » des allers-retours à bord d'un bateau de type Zodiac dans lequel pouvaient embarquer plus d'une dizaine de migrants pour des « passages de type garanti » facturés « entre 10 000 et 12 000 euros », a affirmé cette source. Il a été appréhendé lundi avec deux ressortissants vietnamiens et trois Albanais et de « fortes sommes d'argent » ont été saisies.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.