GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Incendie en Roumanie: le bilan s’alourdit, la mobilisation se poursuit

    media Des manifestants scandent des slogans anti-corruptions dans un cortège à Bucarest, le 4 novembre 2015. REUTERS/Inquam Photos/Octav Ganea

    Près d’une semaine après l’incendie d’une discothèque de Bucarest, le bilan des victimes s’est alourdi pour atteindre, dimanche 8 novembre, au moins 45 morts. Dans la rue, la mobilisation déclenchée par le drame ne faiblit pas.

    Le bilan de l'incendie qui a ravagé une discothèque à Bucarest s'est alourdi ce dimanche. Après le décès de plusieurs blessés ces dernières 24 heures, il s’élève désormais à au moins 45 morts. Les manifestations se succèdent depuis près d'une semaine dans la capitale roumaine ainsi que dans plusieurs autres villes.

    C'est le terrible incendie du 30 octobre dernier qui a déclenché ce mouvement de protestation. Dans sa majorité, l’opinion roumaine estime qu’à cause de la corruption, les autorisations de fonctionnement ont été délivrées alors que les contrôles de sécurité n'avaient pas été réalisés dans l’établissement.

    Les médias accusent aussi les autorités d'avoir tardé à lancer les procédures pour transférer une partie des blessés dans des hôpitaux à l'étranger. Ce n'est qu'à la fin de cette semaine, après la mort d'au moins 12 personnes, que quelques dizaine de patients ont été transportés dans des établissements en Europe et en Israël.

    Si le nombre de participants diminue, cette mobilisation sans précédent reste importante malgré la démission du gouvernement et la nomination d’un Premier ministre pour assurer l’intérim. Depuis six jours, les manifestants expriment leur ras-le-bol d’une classe politique qu’ils accusent d'être corrompue et incompétente, ainsi que leur désir d’un changement profond.

    Ils ont reçu la visite dimanche du président roumain Klaus Iohannis. « C'est uniquement ensemble que nous pourrons faire ce changement. Ni vous seuls, ni moi seul ne pourrons le faire », a-t-il soutenu à l'un des protestataires. Le parquet a ouvert trois enquêtes et plusieurs personnes ont été placées en détention provisoire.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.