GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Août
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Aujourd'hui
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    L'Allemagne assez riche pour gérer l'accueil de réfugiés sur son sol

    media Un jeune réfugié s'abrite sous un parapluie, dans le secteur de Tegel à Berlin, le 10 novembre 2015. AFP PHOTO / TOBIAS SCHWARZ

    Le coût de l'accueil des réfugiés en Allemagne d'ici 2016 est estimé à 14 milliards d'euros, selon les calculs établis par un groupe d'économistes dans leur rapport de conjoncture remis le mercredi 11 novembre au gouvernement. D'après eux, l'effort est supportable pour l'Allemagne, mais ils posent certaines conditions à l'intégration des nombreux arrivants.

    Avec notre correspondant à Berlin,  Pascal Thibaut

    L’Allemagne est en mesure de faire face aux coûts créés par l’accueil de nombreux réfugiés. C’est le message du rapport remis par un groupe d’économistes influents qui conseillent le gouvernement allemand. Les experts tablent sur un million de personnes cette année et 750 000 l’an prochain. Les dépenses atteindraient jusqu’à 14 milliards d’euros en 2016. Un montant supportable pour le pays en raison de la bonne santé de son économie et de ses finances publiques pour les économistes.

    Des chômeurs de longue durée

    Les experts conditionnent toutefois la réussite de cette intégration inédite à certaines mesures à prendre comme une accélération du traitement des demandes d’asile et une intégration rapide des migrants sur le marché du travail. Ils préconisent à cette fin que les nouveaux arrivants soient assimilés à des chômeurs de longue durée ce qui dispensent les employeurs durant douze mois de leur payer le salaire minimum horaire introduit au début de l’année.

    Formation et qualification

    Sur le long terme, les économistes soulignent également qu’une intégration réussie passera par des efforts importants des pouvoirs publics notamment en matière de formation et de qualification.

    Début octobre, le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble disait craindre pour l'équilibre du budget de son pays l'année prochaine, en raison des dépenses supplémentaires engendrées par les nombreux réfugiés arrivés en Allemagne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.