GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Aujourd'hui
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La Russie annonce la suspension des livraisons de gaz à l'Ukraine

    media Moscou a décidé de stopper ses livraisons de gaz à l'Ukraine, en représailles à la panne d'électricité géante qui frappe la Crimée depuis samedi 21 novembre. Ici, une usine de stockage de gaz dans l'ouest de l'Ukraine en 2014. Reuters/路透社

    La Russie a annoncé la suspension des livraisons de gaz à l'Ukraine, ce mardi 24 novembre. Moscou justifie cette décision par un retard de paiement. Cela intervient en pleine panne d'électricité géante en Crimée. La péninsule ukrainienne, annexée par la Russie en mars 2014, n'est plus alimentée par Kiev depuis samedi 21 novembre, qui a aussi décidé de suspendre temporairement ses livraisons de marchandises.

    Le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, a annoncé que Moscou interromprait mardi 24 ou mercredi 25 novembre les livraisons de gaz à l'Ukraine. Le ministre a évoqué « l'absence de paiement anticipé» de la part de l'Ukraine. Il a aussi envisagé la possibilité d'un arrêt des livraisons de charbon en représailles à la panne d'électricité géante qui frappe la Crimée depuis samedi 21 novembre.

    La Crimée, annexée par la Russie en mars 2014, est alimentée depuis samedi dernier par des générateurs d'urgence après le sabotage des pylônes qui assuraient son approvisionnement. Kiev nie toute implication dans ces sabotages. Le gouvernement confirme la destruction des pylônes, mais assure ne pas connaître les responsables. Des Tatars de Crimée manifestent au pied des pylônes depuis samedi, en appelant à un blocus de la péninsule.

    Un bras de fer Kiev-Moscou

    Par ailleurs, Kiev a suspendu les livraisons de marchandises vers la CriméeSelon le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk, la décision de suspendre la livraison de marchandises vers la Crimée constitue une réponse à la menace formulée par la Russie d'imposer un embargo sur les marchandises ukrainiennes à partir de 2016, date à laquelle sera lancée la zone de libre-échange entre l'Ukraine et l'Union européenne.

    Manifestement, les autorités ukrainiennes souhaitent que la Russie se rende bien compte des conséquences possibles d’un tel bras de fer. « Chaque embargo russe contre l’Ukraine, a déclaré Arseni Iatseniouk, sera suivi d’un embargo ukrainien contre la Russie ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.