GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La Russie envisage des représailles économiques contre la Turquie

    media Des manifestants russes protestent devant l'ambassade de Turquie à Moscou, le 25 novembre 2015, au lendemain de la destruction par des chasseurs turcs d'un avion de combat russe à la frontière syrienne. AFP/Kirill Kudryavtsev

    Après le crash d'un bombardier russe, abattu par l'aviation turque, les autorités russes présentent désormais la Turquie comme complaisante avec les terroristes. A Moscou, des manifestants ont jeté des pierres sur l'ambassade turque. Et sans appeler formellement au boycott, le président Poutine et son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov déconseillent désormais aux Russes de se rendre en Turquie. Déjà, le voyagiste russe Brisco a annulé tous ses programmes en Turquie. Un coup dur pour les Russes qui ne peuvent déjà plus aller en Egypte.

    Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

    Plus de 4 millions de touristes russes fréquentent chaque année les plages de Turquie. Mais les autorités déconseillent désormais cette destination, où ils ne seraient pas en sécurité. Même les clubs de football sont concernés. Pendant la période hivernale, les équipes partent souvent en stage en Turquie. Mais le club de Rostov vient de faire savoir qu'il allait choisir un autre pays.

    Sur le Net, de nombreux Russes s'engagent désormais à boycotter la Turquie. Un conseiller du Premier ministre russe a expliqué publiquement qu'« acheter des marchandises turques, c'est soutenir les militaires turcs ». La Russie importe beaucoup de primeurs de Turquie et les entreprises turques sont très présentes dans le bâtiment.

    La Russie « se doit de réagir »

    Pour Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères russe, il ne s'agit pas de créer des problèmes aux entreprises turques et russes qui travaillent ensemble, mais la Russie se doit de réagir. Et les services des douanes ont déjà commencé. Les produits avicoles de plusieurs sociétés turques viennent d'être déclarés impropres à la consommation.

    Le contrôle en douane des marchandises turques a par ailleurs été renforcé, parfois suspendu. Enfin, le Premier ministre de Crimée a décidé de suspendre les liaisons par ferry avec la Turquie et de rompre les relations économiques, alors que la presqu'île souffre déjà de son enclavement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.