GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Aujourd'hui
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • UE-France: les baisses d'impôt proposées par le gouvernement doivent être «compatibles avec les engagements» (Moscovici)
    • Pétrole: Téhéran veut récupérer sa part du marché d'avant les sanctions (ministre)
    • Attentat à Cizre en Turquie: au moins huit policiers tués, 45 blessés (agence)
    • Somalie: sept personnes sont mortes dans l'attaque, jeudi, d'un restaurant à Mogadiscio (officiel)
    • Séisme en Italie: encore une quarantaine de répliques plus légères dans la nuit de jeudi à vendredi
    • Au Népal, un autobus plonge dans une rivière dans la province de Chitwan, il y a 21 morts (responsable)
    Europe

    Avion russe abattu : Erdogan adoucit sa position

    media Le président turc Recep Tayyip Erdogan, lors d'un discours au palais présidentiel, à Ankara, le 26 novembre 2015. REUTERS/Umit Bektas

    Le ton monte toujours un peu plus entre la Turquie et la Russie après l'incident frontalier qui a vu un avion russe abattu par la Turquie à la frontière syrienne. Moscou attend des excuses d'Ankara, qui s'y refuse, et a engagé des représailles économiques en bloquant toute importation de produits turcs. Soixante hommes d'affaires turcs qui assistaient à une foire commerciale à Krasnodar, dans le sud de la Russie près de la mer Noire ont été emprisonnés le 26 novembre pour une infraction à la législation sur le séjour des étrangers.

    Avec notre correspondant à Istanbul,  Jérôme Bastion

    Pour la troisième fois en trois semaines, l'ambassadeur de Russie à Ankara a été convoqué au ministère turc des Affaires étrangères pour des explications sur les « attaques physiques » contre les représentations diplomatiques et contre des hommes d'affaires turcs, qualifiées d'« inacceptables » par Ankara.

    Plus tôt dans la journée, le président Erdogan avait indiqué suivre avec peine les événements en Russie qui n'auraient rien à voir avec l'affaire en elle-même, à savoir pour lui la violation de l'espace aérien par un avion russe. Il a donc été demandé à l'émissaire de tout faire pour assurer la sécurité de la présence turque en Russie.

    Volte-face

    Car les sanctions économiques pleuvent sur les importations de produits turcs et sur les grands contrats. La venue de touristes russes en Turquie, qui représentent tout de même 4 millions et demi de visiteurs chaque année, a été totalement stoppée.

    Après avoir dit que « si les avions russes rééditaient leur incursion en territoire turc, la réplique de la Turquie ne changerait pas », le président Erdogan a indiqué que l'attitude de la Turquie aurait pu être différente s'il avait été clair que l'avion entré dans l'espace aérien turc était russe. Mais il n'est pas sûr que cette volte-face soit de nature à apaiser le courroux russe.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.